( 20 janvier, 2014 )

Croire en ses rêves …

 

Il faut croire en ses rêves mes amis lecteurs. J’ai reçu depuis un mois tant de messages de personnes découragées par l’écriture ou simplement par la vie. Ne vous laissez pas englober par le négativisme de notre société ou celui d’autrui. Si vous dégagez des ondes positives, tel s le Yin et le Yang, vous attirerez inéluctablement des gens à tendance dépressive. Je ne vous dis pas de les fuir, car ce transfert d’énergie est important. Je vous conseille juste de vous en protéger. Une personne en souffrance ne voit pas toujours pareille que vous et peut, sans le vouloir vraiment, agir contre votre volonté. Pour répondre à Mimi, j’ai, certes, vécu beaucoup de douleurs dans ma vie mais je ne suis pas de nature dépressive  (je pense que c’est une chance) . J’ai toujours à chaque instant, même celui où mon petit ange est parti, gardé une force de pensée positive, me disant que tout avait certainement un sens. Chaque rencontre, chaque coup de cœur, chaque main tendue, chaque épreuve n’a existé que pour cette finalité :  la réalisation d’un rêve …. ROUGE

 

 58519_727662043911096_1659035386_n

4 Commentaires à “ Croire en ses rêves … ” »

  1. Berger Daniel dit :

    Je ne suis pas un écrivain ,mais un simple lecteur…..Dans  » Rouge  » au fil des pages ,j’ai découvert des personnages ,avec leur vie , leur caractère ,leur passé ,leur mystère….des personnages comme vous et moi ou comme chacun peut en croiser dans la rue…..un polar réel ,dans lequel chaque chapitre nous dévoile une petite partie des secrets….
    Un chapitre me donnait un assassin ,le suivant l’innocentait….une énigme sans fin !….
    Un peu d’érotisme ,du charme ,de l’amour …
    Pour moi ,fan de polar ,c’est une réussite ,un grand bravo à Sylvie !!!!

  2. Bertrand dit :

    Rouge, j’adore ! Un petit bijou ! Il y avait longtemps que je n’avais lu un livre si savoureux.
    J’adore sa volupté , ses scènes érotiques sont superbes, l’intrigue est captivante !
    Je suis médecin en Dordogne et je me retrouve dans ce brave Matt encombré d’une femme potiche !
    C’est le lot de tout homme qui travaille trop.
    Je suis fan de votre style Sylvie . Vos personnages sont fabuleux . Quand je lis des commentaires sur le côté réaliste ! Non c’est ce qui est très bien écrit ! On peut sentir que c’est de la fiction avec une Hortense tellement caricaturée une Adelyse tellement sexy et fantasque ..
    C’est savoureux je le redis
    Pour moi le seul personnage vrai est Marie
    Fort joli personnage comme vous devez l’être Sylvie dans la vie
    J’espère comme vous le dites que nos routes se croiseront
    Vous m’inspirez une grande admiration et j’aimerais être un Matt que vous puissiez admirer
    Avec tout mon respect ne cessez de remplir des pages pour le plaisir de tous

  3. Sophia dit :

    Thanks for the article.Thanks Again. Fantastic.

  4. Madelyne dit :

    Vous êtes venue me voir au Furet pour me parler de votre prochain roman, m’avez proposée lire l’épreuve brute, non corrigée, pour le proposer à notre enseigne. Je vous ai dit que malheuseusement, nous ne prenions que des têtes de consoles. La curiosité m’a pourtant piqué en lisant vos premières lignes, puis je me suis prise au jeu. J’ai adoré 5 Secondes, encore plus que cela, j’ai lu et relu plusieurs pages, souligné des phrases. Quelle petite merveille qui m’a fait penser à un Agnès Ledig, en mieux, plus fort, plus prenant. Votre histoire, pourtant ordinaire, est extraordinaire grâce aux mots que vous avez choisis. Je lis beaucoup de romans de part mon métier, mais le votre s’avère un vrai coup de coeur.
    Je le proposerai dès sa sortie à mes supérieurs, sans garantie car ils veulent « des noms », mais vous pourriez en être un grand et ce petit livre ne doit pas rester juste dans un coin, il doit exister. Lors de votre passage en Novembre, nous avons discuté. J’ai aimé votre manière de dire les choses, d’appréhender la vie. On retrouve tout cela dans ce roman. Je vais même vous dire que j’avais le moral un peu bas ces jours-ci , comme beaucou, et j’ai fermé le PDF avec un sourire béat sur mes lèvres. Si j’étais chroniqueuse, je dirais que ce livre est trop bien, trop beau, trop fort, mais je ne suis qu’une vendeuse de livres, et je dis juste, félicitations ! Un vrai grand livre à venir.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|