( 25 février, 2014 )

L’envie de partager …

Merci à vous, mes lecteurs, pour vos encouragements au quotidien. Je suis ravie de vous donner un nouveau souffle vous permettant comme à Charlotte, à l’autre bout de la terre, d’avoir envie de donner vie à une page blanche, de pouvoir trouver la force d’évacuer toute la douleur qui
stagne depuis tant d’années.

Vous me donnez, vous aussi, l’envie de continuer .. Ce blog est effectivement un partage entre vous et moi …

J’ai terminé aujourd’hui le chapitre 23 de BLANC. Il en reste quelques uns à rédiger avant le dénouement final, mais il ne me reste que peu de jours avant la reprise. Je vais donc mettre les bouchées doubles parce que vous êtes nombreux à me demander la suite. Et savoir que vous comptez sur moi, c’est fantastique !
L’inspiration n’est pas automatique. Certains jours, la feuille reste blanche. On tente des approches, on trace des signes ressemblant à des mots puis on clique sur effacer. Tout disparaît ! Parce que les mots sonnaient mal, parce que l’émotion n’y était pas …
C’est comme dans les lettres d’amour … Qui peut affirmer avoir un jour été capable d’écrire une telle lettre sans la relire ? C’est impossible. On veut y mettre toute l’émotion que l’on a au fond de soi, les mots que l’on ose prononcer, on y inscrit son âme en lettres de sang. Mais à chaque relecture, on craint que l’autre ne comprenne pas, que l’autre donne une mauvaise interprétation, que l’autre ricane de nos sentiments.
Une jeune amie m’a écrit dernièrement que c’était vraiment dur d’aimer, que l’on n’avait jamais aucune certitude. C’est ce qui fait peut être la valeur de l’amour.
Le pire, je pense, reste l’amour que l’on peut offrir et qui pour une raison inconnue, se retrouve critiquée, désavouée, spoliée, abîmée. Qui sont ces monstres qui ainsi vont détruire des espoirs cachés ? Qui vont anéantir des rêves inavoués ? Qui vont détruire des vies simplement parce qu’ils ont tellement souffert par le passé que leur cœur est devenu plus sec que du granit … À tous ces hommes, et vous êtes nombreux, messieurs à avoir utiliser ce pouvoir de destruction, je hurle cette vérité : vous aurez beau essayer, vous aurez beau vous sentir fort et penser avoir gagné, vous aurez beau fanfaronner, je peux vous certifier, que jamais, des types comme vous, ne pourrons détruire la plus jolie flamme qui brûle au fond de nos cœurs, celle qui se conjugue à jamais avec le verbe aimer.

2 Commentaires à “ L’envie de partager … ” »

  1. Fred Chroniqueur "j'aime les polars" dit :

    J’ai lu d’une traite votre Ebook que vous m’avez envoyé pour analyse. Chroniqueur d’un blog sur internet, je suis réputé méchant et sélectif. Mon avis sur ROUGE : intrique très sympa, analyse des personnages très bien étudiées, style changeant mais se perfectionnant au fils des pages, trop de fautes d’accords ( mais j’ai lu que c’était un souci d’édition donc excusée pour ce livre !). Pour un premier roman, c’est digne d’ Harlan Coben … IMPRESSIONNANT ! FELICITATIONS

  2. Madelaine dit :

    Enfin un bon roman ! Au delà de l’intrigue démarche initiatique de qualité ! Félicitation à ce nouvel auteur !

Fil RSS des commentaires de cet article.

Répondre à Madelaine Annuler la réponse.

|