( 3 mars, 2014 )

L’espoir

espoir

Ne perds jamais l’espoir. Lorsque le soleil se couche, les étoiles apparaissent …

 

Vous avez tous connu des matins où on doit se lever, parce qu’il faut remplir son compte en banque. Des matins où on serait bien resté au lit à rêver, ou à bouquiner. Des matins où on n’a pas envie, mais pas envie du tout d’y retourner. Alors on se colle sur le visage un sourire artificiel de circonstance que l’on va garder toute la journée parce que sans ce sourire, on aurait l’impression de ne pas exister. On se dit finalement que la journée sera bonne même si c’est une journée de reprise, même si on avait prévu de trier plein de papiers que l’on a laissés de côté. On se dit surtout que la vie ce n’est finalement rien d’autre qu’un livre. Et comme on est écrivain, que l’on aime écrire, que les mots nous fascinent alors on se dit que comme dans un livre, on peut écrire de bons chapitres même si le début est mauvais ! Simplement parce qu’en définitive, on ne va pas s’attarder sur la totalité, sur ses imperfections, à part si on est un con perfectionniste né juste pour traquer l’erreur. Si on est juste un être humain, on retiendra le mot, la phrase qui nous fera espérer, avancer ou nous émerveiller.

Alors peu importe les mauvais matins ! On ne pourra pas les effacer ! Ce qui importe finalement ce sera le sourire qui va prendre réalité, petit à petit au cours de la journée !

En avant donc pour la reprise

3 Commentaires à “ L’espoir ” »

  1. Françoise psychothérapeute dit :

    Rouge est un livre palpitante ces chapitres déstructurés, où on doit retourner en arrière pour être certaine de ne pas avoir raté la clé ! J’adore les personnes, bien analysés. ENFIN un livre intelligent ! Du bon travail madame la romancière ! Bravo !

  2. Mia dit :

    An interesting blog post right there mate . Cheers for that !

  3. Hélène Py dit :

    Encore un livre que je note. Merci !

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|