• Accueil
  • > Mai 2014
  • > Le courage de s’arrêter quand il est encore temps …
( 31 mai, 2014 )

Le courage de s’arrêter quand il est encore temps …

Vaste sujet philosophique que l’on rencontre de plus en plus de nos jours. L’homme semble doter d’une énergie autodestructrice le poussant à aller toujours plus loin dans sa connerie.
Un regard sur la politique et tout est dit … Toujours plus d’argent, toujours plus loin … Toujours plus vite …
Les réformes indécises ne servant qu’à colmater des brèches toujours plus grandes,
L’humanité amorce sa descente vers un avenir que je n’essaie même plus d’imaginer !
Les classes surchargées ne permettant plus d’aider les enfants, les inégalités qui se creusent entre le fils d’ouvrier et celui du patron. Serait-on retourner en arrière vers le début du XXe ?
Qui aura le courage un jour de dire Stop ?
La vitesse, les journées surchargées, l’humain n’a plus le temps de réfléchir, ni de penser, ce qui arrange bien les gouvernements, il faut bien l’avouer !
Dans la vie quotidienne, on assiste malheureusement à la même rengaine !
Les couples qui se détruisent mais qui n’auront pas le courage de repartir à zéro, les dépressions de plus en plus fréquentes qui détruisent tout sur leur passage, les individus blasés par une vie insipide qui ne seront là que pour bousiller celle d’autrui par jeu, par vice ou par perversité. Et tous ces témoignages que vous me faites remonter, ces femmes qui aiment trop, qui souvent abandonnées n’arrivent pas à avoir le courage de stopper cette douleur, de dire non à ces hommes incapables d’offrir un peu d’humanité.
Casser ces chaînes qui vous serrent les pieds ! Réagissez ! Ne vous laissez pas engloutir dans une tornade dont vous n’arriverez jamais à sortir simplement parce que vous n’osez pas, parce que vous avez peur du regard des autres, parce que vous ne croyez pas en vous !
Ayez la force d’arrêter avant d’être ensevelie et anéantie, avant qu’il ne soit trop tard …

1 Commentaire à “ Le courage de s’arrêter quand il est encore temps … ” »

  1. 010446g dit :

    Il faut être très fort pour braver le regard des autres.
    Quand on est au sommet d’une montagne de neige fraîche que l’on pense solide puisqu’on a chassé des skis
    Quand on s’ngage dans une relation que l’on croit forte puisqu’il y a eu engagement
    Le premier dérapage paraît toujours rattrapable, et de dérapage en dérapage on se trouve dans une avalanche qui vous engloutit irrémédiablement.
    BRAVER LE REGARD? C’est d’abord réfuter les certitudes des autres, mépriser l’oeil moqueur ou méprisant pour assurer son propre pied, suivre sa propre voie.

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Pauvre petit bonhomme! (fait divers récent)

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|