( 3 juin, 2014 )

Blanc … extrait 1 …

Vu l’avalanche de demande … un extrait de BLANC  …

En attendant sa sortie !

Léopold se gara en bordure de route.

 Je crois que c’est l’endroit. Je parle, je parle mais je ne t’ai pas briffé. En fait, je ne sais pas grand chose hormis qu’un passant a découvert un corps en bas des falaises. Le mec est traumatisé donc ce ne doit pas être beau à voir. Va falloir que l’on descende. Tu vois, on se trouve au Cap Canaille. C’est le plus beau panoramique de la région. Tu peux voir à ta droite les fameuses calanques. Regarde un peu ce calcaire, on croirait que tout est BLANC. Là, au creux, dit Léopold en pointant l’endroit du doigt, on voit la ville de Cassis. 

Antoine se pencha. Il sentit sa tête tourner. Quelle vue vertigineuse ! L’étroite calanque était bordée de rochers de poudingue qui tombaient dans les eaux turquoise de la Méditerranée. C’était à vous couper le souffle. Les deux hommes commencèrent à descendre prudemment en suivant le chemin de grande randonnée. Le soleil tapait fort et le trajet s’avéra peuplé d’embûches : Léopold faillit se vriller la cheville sur une pierre, Antoine manqua de déraper, échappant à une chute de plusieurs mètres. 

Arrivés sur les galets, on pouvait apercevoir à une cinquantaine de mètres, une tache BLANCHE au milieu des roches. Les deux hommes s’approchèrent d’un pas hésitant. L’anxiété se lisait sur leur visage. Rien qu’à la forme, ils devinaient ce qu’ils allaient trouver. L’idée était insoutenable. C’était un corps abandonné, un corps dévêtu, un corps  tout petit, un corps d’enfant.

Pas de commentaires à “ Blanc … extrait 1 … ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|