( 13 juin, 2014 )

L’homme est-il méchant par nature ?

image

 

 

Sujet possible de bac philo ! J’ai réfléchi sur ce thème avec des enfants qui sont arrivés, naïveté oblige, à la déduction que l’on devient méchant mais que l’on peut tous redevenir un jour gentil !
Adulte, je suis beaucoup plus mitigée, non sur le fait qu’effectivement on ne nait pas méchant, on le devient mais peut-on ensuite redevenir gentil comme les gamins le pensent ?
Le côté sombre de chaque individu existe ! C’est bien pour cela que tant de films sont réalisés sur ce thème. L’homme est attiré par le négatif, il s’y engouffre avec joie, préférant sombrer dans le pessimiste et la déprime. Pourquoi, une fois au fond de sa folie destructrice, choisirait-il de s’acheter une conduite ? L’homme est certain d’avoir raison, persuadé que l’autre a tord, que l’autre est la raison de tous ses maux. Redevenir gentil signifierait abdiquer, plonger dans son moi et y voir ses erreurs passées, ses douleurs et surtout ses propres peurs.
Alors non ! L’homme n’est pas méchant par nature mais une fois engagé sur la voie la plus sombre, il lui faudra une force surhumaine pour s’en sortir, une force que peu d’individus possède, une force miraculeuse transformant l’énergie négative intériorisée en une magnifique poussée de pensées positives. Beaucoup de personnes éprouvent malheureusement plus de plaisir à détruire l’autre qu’à simplement ouvrir son cœur et dire je t’aime …

2 Commentaires à “ L’homme est-il méchant par nature ? ” »

  1. claire auteur Edilivre dit :

    Découvrant FB et le groupe edilivre, je vous découvre. Bravo pour votre courage de braver le monde cruel de l’édition ! Bravo aussi pour ce blog
    Joli post sur  » les méchants » et trop vrai !

  2. Charles psychiatre dit :

    Joli post madame. les méchants comme vous dîtes peuvent changer. il faut juste qu’ils acceptent que ce soit eux la cause et non l’autre.Tout est lié à l’enfance, à la relation mère-enfant, au besoin de pouvoir, de reconnaissance.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|