( 28 juin, 2014 )

L’amour impossible …

Mon post d’hier a suscité de nombreux retours et je vous remercie de me suivre …encore et toujours … Vos compliments me vont droit au cœur …

Pour répondre à Nathy, j’ai écrit sur l’amour impossible … Un des chapitres de Carla lui est consacré …

Je vous en fais cadeau d’un extrait .

texte protégé par Copyright n° 00053990

 

Lui …

 

(….)

 » Était-ce vraiment aimer, qu’aimer autant ? Au point de ne plus pouvoir regarder un coucher de soleil sans penser à lui, un tableau sans imaginer avoir tenu, pour lui, le pinceau.

Un jour pourtant je me suis réveillée. Un mot, un geste, insignifiant a activé le déclic marquant l’instant. Soudain, la raison revient en force, repoussant les espoirs fous. Ce fut un jour ordinaire où tout allait bien, trop bien, un jour où rien n’aurait dû arriver. Une certitude pourtant s’est imposée. On se retrouve là, à espérer un mot, un geste qui ne vient pas, un changement qui n’est plus possible. La vérité se met à clignoter et s’écrit en lettres de sang.

Il est marié ! Bien sûr qu’il ne l’aime pas ! Sinon il ne serait pas aussi avec toi. Tu le sais, il le sait mais il ne le dira pas ! Tu es prise comme une souris dans un piège. Tu dois en sortir ! Tu ne vas pas rester ainsi des mois encore à espérer. S’il t’aimait autant que tu l’aimes, il t’aurait déjà offert une pluie d’étoiles …

Alors, tu prends ta décision. La plus difficile de ta vie. Tu provoques la rupture. Tu craques juste l’allumette, l’étincelle qui va tout briser. Il le faut ! Tu le sais ! Pour toi mais aussi pour lui ! C’est mieux ainsi …

D’abord tu assistes à des petites braises. C’est douloureux, ça serre le cœur mais tu souffles dessus. Le feu doit prendre ! Il le faut ! Tu as fait ton choix. Ne recule pas. Soudain, les flammèches s’intensifient. La nuit devient couleur tel un poignard en plein cœur. Tu comprends soudain que tu as eu tort, que tu dois faire marche-arrière ! Tu ne peux détruire un tel amour. Il te fait vivre ! Il est si beau ! Tu as si mal. Tu es brisée. Tu cours prendre un seau d’eau pour éteindre l’incendie qui est en train de détruire ta vie. Mais impossible ! C’est trop tard. Tout est brûlé … Il ne reste plus que des cendres..

Tu es libre mais ton cœur est vide. Tu l’as perdu à jamais. Il ne te le pardonnera pas. Il ne peut pas comprendre que tu as voulu juste le sauver, que cet amour était trop beau, trop grand, si fort que vous vous seriez noyés. « 

(….)

Vous avez aimé ? Alors croisons les doigts qu’un éditeur s’intéresse à ce manuscrit ! Il fut écrit en hommage à toutes les Carlas, en hommage à toutes celles qui ont un jour aimé vraiment, en hommage à toutes celles qui ont espéré jusqu’au bout un petit mot leur ouvrant les portes de l’infini …

À Caro, Fanou, Mel …mes amies fidèles …

… Et à vous Nathie , nous vous comprenons ….

8 Commentaires à “ L’amour impossible … ” »

  1. Caro dit :

    Sylvie t’es un ange ! moi qui déteste lire j’ai adoré ce que tu as écrit ! c’est tellement l’amour impossible

  2. Nathalie dit :

    Je ne suis pas de votre avis. L’amour impossible n’existe pas ! On doit tout faire quand on aime. Il est marié ? Il faut détruire l’autre c’est tout ! et ne pas faire comme vous dites c’est trop de souffrance

  3. Pieerrot dit :

    Chère madame, ébloui ! Il n’y a pas que les femmes qui craquent une allumette … j’en ai allumé une et perdu mon amour, qui n’en était pas encore un à jamais et je vis toujours avec cette douleur en moi alors que j’aurai dû me contenter de son amitié et de son regard bleu azur. Si tu me lis Julie, reviens !
    Carla peut-être un grand livre s’il est de ce style ! Vos mots sont divins!

  4. Phil dit :

    J’adore ! je me délecte ! Sylvie, tu es prodigieuse ! Tes mots résonnent comme de la poésie et moi, qui ne suis que poète, je n’arrive pas à faire des textes comme toi ! Bravo collègue auteure ! Si Carla est dans cette lignée, j’espère qu’un grand éditeur le remarquera car tu es géniale ! Au plaisir de continuer à papoter sur FB … un vieux, très vieux poète

  5. Jean- Marc journaliste cultura dit :

    Votre lien m’a conduit ici et je suis ravie de cette découverte. pourquoi ne parler que des amours impossibles chez les femmes? Les hommes vivent aussi des amours interdits ! Et puisque votre pensée est si juste, dîtes-moi, quand on craque l’allumette, quels regrets doit on avoir, après ? Vos  » héroines » fiction ou réalité ?
    Éblouissant !

  6. Josie dit :

    Quel plaisir de lire quelqu’un qui écrit sur des thèmes que tout le monde tait !
    Amour impossible ! Il y a les amours dont vous parlez mais aussi ceux d’une femme avec le mari de sa soeur. C’est mon cas. Nous nous aimons en secret depuis douze ans et on sait tout deux que c’est interdit. J’aime ma sœur j’aime son mari je vis seule dans l’ombre d’elle . C’est dur très dur.
    Si comme vous dites je fais craquer l’allumette je reconnais avoir gâcher ma vie et ça je ne peux le faire ! Donc condamner à cet amour impossible !
    Je déteste lire mais je crois que Carla me parlerait ! Je reviendrais bientôt toquer à votre blog

  7. Berengere dit :

    Ouh la la je vois que je ne suis pas la seule à avoir craquer pour ce fil et pour cet extrait ! En tous cas je suis épatée ! Bravo

  8. Mélanie dit :

    Que dire de plus que ce qui fut dit ! Mieux vaut aimer d’un amour impossible que de ne pas aimer

Fil RSS des commentaires de cet article.

Répondre à Berengere Annuler la réponse.

|