( 23 juillet, 2014 )

Pourquoi j’écris …

Vous êtes nombreux ces jours-ci à me demander comment l’envie d’écrire m’est venu … Je l’ai déjà expliqué dans ce blog mais je comprends la flemme des nouveaux, n’ayant aucune envie de retourner en arrière. Tout a débuté l’année de mes treize ans. J’ai découvert les citations en tous genres. J’ai retrouvé il y a quelques temps un gros cahier usagé rempli de poèmes et citations d’un temps passé. Je me suis mise à remplir des cahiers entiers de vers, de mots et d’histoires d’amour, et à tenir mon journal que je n’ai jamais stoppé …

J’ai lu dernièrement une citation qui disait qu’écrire était un besoin essentiel pour évacuer sa tourmente, ses angoisses, ses peurs, pour délier sa peur … Pour moi, c’est bien plus, écrire c’est être vivant ! Je me suis mise à écrire des contes pour enfants mais jamais satisfaite, je finissais par les jeter. Ma première nouvelle fut  » tu fus » en souvenir de Christophe. J’ai mis plus de vingt ans à écrire cette nouvelle, à lui donner vie par morceau, par phase. Au départ, elle faisait plus de cent pages mais était trop pointue, médicalement parlant, trop triste. Je l’ai remaniée durant l’été 2010 lorsque j’ai redécouvert le pouvoir de l’écrit.

Une clé fait démarrer une voiture et bien pour la vie, c’est la même chose ! On croise une route qui nous donne ce carburant. Pourquoi ? Seul le destin le sait ! Une chose est sûre, c’est cet été là que j’ai débuté Rouge … Ce n’était juste au départ qu’une jolie histoire d’amour et de vie, très poétique, en vers … L’histoire, vous la connaissez ! Mes fichiers sont partis, mes rêves aussi ! J’avais eu l’intelligence d´imprimer l’histoire de Christophe sur papier qui fut plus tard une trame chapitre Chris, mais pas mes sept chapitres … Trop quiche en informatique, trop confiante … Anéantie, je  fus découragée surtout que parallèlement la vie me donnait de grandes claques ! J’ai cessé d’écrire pour la première fois de ma vie durant des mois ! Je n’avais plus confiance ni en moi, ni dans la vie !

 

Et puis vient le jour où on sort de cet abîme, poussé par la vie, par des amis. On se remet à jongler doucement avec des mots ! On décide de braver ce destin qui nous a fait si mal ! On se lance un défi : un livre, un vrai ! Plus de roman d’amour ! On repart sur un autre style : le polar ! Au début, on efface, on gomme, on invente, on reprend tout … Parfois des circonstances font que l’on doit repartir à zéro, recommencer … Comme la vie ! Écrire est une épreuve et une vraie drogue ! On se décourage, on perd l’inspiration, on fait une pause puis un jour, notre héros est là, il nous appartient ! Il est tel que l’on en rêvait, il fait partie de nous ! Il ne nous quittera plus avant longtemps … Mon plus jeune fils me demandait récemment si Antoine Bourgnon pouvait disparaître … En tant qu’auteur, j’ai tout pouvoir sur mon personnage ! Mais que serais-je sans Antoine ? Mes lecteurs l’aiment, je l’aime, vous l’aimez …. Nous sommes liés … Pareil pour Carla qui va vous surprendre dans un tout autre style mais que je ne vais pas quitter comme ça … Aujourd’hui, je sais que j’étais prédestinée à écrire et même si j’y suis arrivée poussée par des forces négatives parfois, destructrices, l’important n’est plus ce passé mais cet avenir qui m’attend avec vous …

3 Commentaires à “ Pourquoi j’écris … ” »

  1. newsoftpclab dit :

    Cela soulage?

  2. Brigitte auteur Plon dit :

    Je me retrouve dans vos propos ! C’est tout a fait cela. J’ai débuté par ma vie ( enfant adopté ) puis ce fut des romans chez des éditeurs provinciaux. Au final un de mes livres fut remarqué chez Plon. Une chose est sûre, même si je n’ai pas lu votre livre , j’aime votre style, votre franchise ! Vous percerez ! Persévérez

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|