( 29 juillet, 2014 )

Peut-on tout écrire ?

Sujet choisi pour aujourd’hui par une amie de plume. Réponse difficile. J’aurai envie de dire oui au nom de la liberté d’expression et pourtant … Écrire est une façon de communiquer et comme tout outil favorisant les liens, la première règle : ne pas blesser le lecteur, le toucher, le faire réfléchir, le faire pleurer mais ne pas lui faire de mal. Ensuite, il est important de pouvoir dire ce que l’on pense en choisissant des mots percutants, de faire vivre des personnages à travers des situations pouvant exister, de permettre à chacun de pousser sa pensée, toujours plus loin, toujours plus fort, toujours plus vraie …
Tout écrire pour faire un joli livre sur une trame fictive ! Tout écrire pour donner de l’espoir aux hommes ! Tout écrire pour permettre aux mots de vibrer à l’unisson ! Mais ne jamais écrire pour briser l’autre. Un livre c’est comme une lettre d’amour. On l’écrit avec son âme.
Lire ce cadeau reste un cadeau … Honte à celui qui va cracher sur ce cadeau ! On peut ne pas aimer le livre tout comme on peut ne pas pouvoir répondre aux sentiments amoureux mais en aucun cas on n’a le droit de détruire ce qui fut offert avec tant de ferveur …
L’écriture reste un lien indestructible que même une gomme ne peut pas toujours effacer …

6 Commentaires à “ Peut-on tout écrire ? ” »

  1. sylvain dit :

    Peut on tout écrire ?
    Ex : le petit livre rouge … Combien de morts ?
    Mein kampf : combien de morts ?
    etc. Certains livres donnent des messages de mort, pas d’amour.
    Au nom de la liberté d’expression : OUI.
    Au nom de l’esprit qui va le lire, qui sera le censeur ? Et qui censurera le censeur…

  2. Khor dit :

    Évident qu on ne peut pas tout écrire . En effet certain propos sont interdits par la loi . Le liberté de l un finit ou commence celle de l autre .
    Entièrement d accord avec toi Sylvie . Écrire doit être une offrande pour l autre et respectueuse de l autre.

    • amytina dit :

      Oui, il y a des propos interdits par la loi. Mais il y a des choses qu’on ne peut écrire tellement c’est fort. Certains écrivains l’ont fait, on écrit l’amour, l’amitié, la colère… Mais ce l’est jamais assez, c’est à nous de nous mettre a la place du personnage pour le comprendre ( ce que je fais toujours dans le cas où le livre me plait).

  3. Laurence bibliothécaire dit :

    Blanc terminé ! Magnifique ! Rouge a côté fait office de série B. Quelle progression dans l’écriture, dans le style que j’aime beaucoup. Quant à l’intrigue, encore meilleure, plus forte !
    J’apprécie particulièrement les recherches qui m’ont beaucoup appris sur la vie des gitans, des juifs et sur l’ésotérisme. Rouge était pour moi un bon livre tout public avec quelques défauts de débutante que j’avais signalés à sa sortie mais Blanc mérite de concourir dans la cour des grands ! Quand est-ce qu’un vrai éditeur le mettra sur les bacs de la FNAC ? Il vaut largement certains de nos romans en première ligne. En tous cas, bravo ! J’attends la suite !
    Au passage, je n’étais fan que des livres historiques mais je change d’avis ! Un vrai polar prend aux tripes !

  4. amytina dit :

    J’adore lire, mais je ne connais rien de ce que disent les auteurs. En fait j’aurai aimer savoir tout ça depuis ma naissance, parce que j’ai envie de savoir, mais pas de rechercher ce que dise les littéraire.

  5. amytina dit :

    * littéraires

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|