( 6 décembre, 2014 )

Il y a un an …

Il y a un an, je rêvais du jour où Rouge sortirait, piaffant dans l’attente de recevoir la fameuse BAT.
Il y a un an, je m’étais lancée comme défi de vendre une cinquante de livres en six mois.
Il y a un an, j’espérais avoir au moins une ou deux personnes qui aimeraient mon roman.
Un an après, mes lecteurs ont aimé Rouge qui  fut vendu à plus de trois cents exemplaires, voire plus, et des ailes m’ont poussé. Je me suis sentie début 2014, sur un petit nuage au pays des Bisounours. Changer de milieu m’a offert une richesse intellectuelle fabuleuse. Les rencontres avec d’autres auteurs furent intenses. Les chaînes de solidarité fortes.
De l’amateurisme, je passais à la passion pure. Je restais pourtant une novice, tremblotante.
Rouge comportant de nombreuses erreurs, je me mis à les travailler, à noter toutes les imperfections.
J’ai écrit Blanc en suivant tous les conseils de mes amis auteurs. J’y ai mis mon âme respirant le parfum du sud de la France.
 Puis, il y eut CARLA, un simple défi, une idée propulsée sur ce blog, un livre écrit juste pour les femmes ou pour les hommes qui aiment les femmes. Une frénésie d’écriture me libérant de mots, de maux.
Étrange année, étrange résultat.  Là où certains se seraient écroulés, je me suis révélée. Là où certains n’auraient pas osé, j’ai tout tenté. Là où d’autres auraient mis des années, je n’ai mis que quelques mois à remplir mes pages blanches avec ma plume à l’encre de mes veines. J’ai adoré cela.
Il a ensuite fallu des mois de réécriture pour arriver au résultat d’aujourd’hui, mais cette satisfaction d’atteindre un but est fabuleuse.
Et ce n’est pas fini ! Bleu est également terminé. S
La sortie de CARLA étant  retardée, celle de Bleu n’arrivera que pour l’été prochain. Pourquoi être pressée ? Peut-être Bleu seduira-t-il, entre temps, une maison d’édition spéciale polars ? Croire en ses rêves ne m’a jamais arrêtée ..
Personne ne m’arrêtera sur l’objectif que je me suis fixée : continuez à m’évader en écrivant et surtout vous donner du plaisir à me lire.
Le plus important restant de se faire plaisir et de se dire : j’ai vécu cette année avec passion, j’ai réalisé des défis que je pensais impossible. Il ne me reste plus qu’à continuer !

Pas de commentaires à “ Il y a un an … ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|