( 2 février, 2015 )

Écrire est un acte d’amour

 

Lu sur Facebook. Quoi de plus vrai ? Je m’aperçois que le monde de l’écrit est souvent incompris par ceux qui ne sont pas tombés dans la marmite, qui n’arrivent à percevoir ce besoin que nous, les écrivains, avons de poser des mots sur la page blanche. Si on se projettait dans le temps, on ne serait pas sans remarquer que l’Histoire débute avec l’invention de l’écriture, le jour où l’Homme fut capable de communiquer ses émotions, ses sentiments, ses rêves à travers des dessins, des figures puis plus tard des textes.
Nous écrivons bien malgré nous notre vie à l’encre indélébile faite de nos expériences, de nos erreurs. Écrire permet au final d’échapper aux mesquineries de la vie, aux pics que certains ne peuvent inlassablement s’empêcher de lancer dans l’espoir d’avoir le pouvoir. Ce besoin de toujours gagner m’interpelle toujours autant. Cela apporte-t-il le bonheur de savoir que l’on a posé le dernier pion ? Que l’on a anéanti l’autre ? Je ne savourerais jamais ce sentiment car il me laisse de marbre.
Par contre, lire un nouveau commentaire sur Amazone applaudissant un de mes ouvrages, me place durant un bon moment sur un petit nuage.
J’écris par amour pour mes lecteurs, par amour pour mes personnages que tel un sculpteur, j’ai façonné, remodelé jusqu’à ce qu’ils fassent corps avec moi. J’aime ces moments où un livre prend vie, où tout est encore flou. La peur paralyse le coeur et l’esprit. Que soit remercié celui qui m’a mis un jour une plume entre les doigts. Malgré l’angoisse qui me serrait l’estomac,  les mots ont d’abord coulé tels des larmes de sang puis se sont mélangés jusqu’à créer des histoires d’amour, des histoires de vie, des intrigues. Écrire n’est rien d’autre aujourd’hui que mon coeur qui bat.

Pas de commentaires à “ Écrire est un acte d’amour ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|