( 4 février, 2015 )

Le monde extérieur et les maladies thyroïdiennes

 

La compassion est en perdition ! Ce sentiment si noble, si proche de l’empathie est en disparition de nos jours.
L’homme n’est plus capable de vraies émotions. Il va, un temps très court, se sentir porter par une tragédie comme celle de Charlie Hebdo, puis retournera à son petit monde égocentrique et individualiste. Cela me laisse sans voix. Le monde est plus fort s’il marche main dans la main alors pourquoi notre société n’est-elle centrée que sur son  » moi’ ?
Je lis beaucoup de témoignages sur des malades de la thyroïde ou d’autres auto immunes qui ne se voient pas, sur leur vraie souffrance. Savoir que l’on n’est pas seule fait du bien. Je suis de plus en plus scandalisée par le mépris des collègues voire de l’entourage familial. Le monde médical y est pour beaucoup en sous estimant la souffrance du malade. On va s’attarder sur un diabétique car ses symptômes sont connus et visibles, sur un cancéreux car on a un morceau de tumeur à se mettre sous la dent mais une thyroïde qui ne fonctionne plus, c’est trop aléatoire, trop compliquée à gérer et surtout irréversible.
Et pourtant le nombre de malades augmentent de jour en jour. Problème d’environnement ? De nourriture ? De stress ? Mais mince ! Il n’y a pas un chercheur qui a envie de se poser les vraies questions ? Quand je vois des jeunes femmes soignées à coup d’antidépresseurs pour une soi disante dépression alors que leurs anticorps thyroïdiens n’ont même pas été cherchés, qu’au final au bout de trois ans, on leur découvre une hypothyroïdie d’Hashimoto et qu’avec juste un petit traitement de Thyroxyne, fini la déprime, les problèmes de fertilité etc, j’ai envie de hurler : On vous apprend quoi à la fac de médecine ? Dix ans d’étude et même pas une once de compassion ?
Heureusement il existe encore de fabuleux médecins à l’écoute de leurs patients. J’en ai connu et le médecin qui me suit cette année est une femme formidable. Mais il y en a si peu. La compassion reste pourtant le premier médicament. Changeons les mentalités ! Il serait temps.

1 Commentaire à “ Le monde extérieur et les maladies thyroïdiennes ” »

  1. Michel dit :

    Je suis tombé sur votre blog car mon épouse vient d’être diagnostiquée atteinte de cette maladie et je vous remercie. Je suis démuni Elle a tellement changé ! Je ne sais plus quoi faire mais vos posts sur le sujet me donne de l’espoir

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|