( 8 février, 2015 )

Les attirances

On attire ce que nous sommes. Je l’ai déjà écrit souvent, les rencontres ne sont pas le fruit du hasard. On peut passer dix fois à côté d’une personne sans la voir, sans même savoir qu’elle existe et puis un jour, pour une raison inconnue, on va l’écouter, s’intéresser à son discours même l’apprécier. Cela arrive même avec des gens pour qui on a une aversion forte. Le courant ne passe pas ! Personne n’y peut rien et un jour, cette femme que l’on s’est mis en tête de détester, va nous surprendre. On se découvre des similitudes de vie ou des résonances. Ainsi naissent les amitiés.
J’ai souvent ressenti l’attirance en amitié surtout  lorsque j’avais quinze ans où on se reconnaît dans l’autre jusqu’à ne faire qu’un …
Pour moi, l’amitié est bien plus difficile que l’amour car elle se construit de petits riens et surtout de confiance,  elle se façonne à partir de scènes de vie, de plaisirs communs. L’ami c’est celui que l’on peut laisser durant des mois, on sait qu’il sera toujours là quand on reviendra. L’ami c’est celui qui nous soutient, qui ne nous jalouse pas, qui EST tout simplement.
Je suis heureuse d’avoir des amis fidèles sans qui je ne serai pas ce que je suis aujourd’hui, forte malgré les claques reçues et toujours confiante dans mes rêves. C’est à un ami disparu que je dois d’écrire, c’est à mes amis que je continue chaque jour.

1 Commentaire à “ Les attirances ” »

  1. Armelle dit :

    Quand j’ai mis mon commentaire sous votre article drame humain , je n’avais pas lu vos deux articles: « Ecrire est un véritable travail! » et « Les attirances ».Je retrouve dans vos articles ce que j’ai écrit dans mon commentaire que rien n’est dû au hasard . Quelle coïncidence !!!

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|