( 21 février, 2015 )

CARLA, encore, toujours.

 

Touchée par tous les commentaires sur ce blog ou messages personnels, je rougis comme une débutante et vous dis merci. Je vais répondre juste à une question aujourd’hui : bien sûr, Carla aura une suite. Il lui reste tant de carnets à cette chère madame Danoy, mais n’oubliez pas que Carla , c’est vous toutes. Ce livre, je le redis, est né d’un défi sur ce blog, il y a moins d’un an. Vous avez été nombreuses ( je mets au féminin car vous avez été surtout des femmes ) à me parler de votre vécu, de vos souffrances, de vos trahisons. Vous m’avez inspirées, vous avez été l’essence de mes mots et je vous remercie encore une fois de me suivre avec une telle régularité.
Continuez à diffusez Carla. Elle doit devenir un vrai symbole. La femme du XXI qui continue quoiqu’il lui en coûte de croire en ses rêves malgré les blessures de la vie, afin de montrer que la persévérance, la ténacité, et surtout la force morale font tomber bien des murs. J’espère que Carla fera s’écrouler les derniers murs qui restent.
Je compte sur vous.
Afin que vivent les rêves.

13 Commentaires à “ CARLA, encore, toujours. ” »

  1. Clara dit :

    Via FB, je tombe sur ce blo très agréable. Je vais commander votre livre car j’aime bien votre style d’écriture sur ce blog. Je le lis depuis déjà une heure :) presque un roman. J’aime votre mode de pensées. J’admire votre courage et votre réserve.
    J’ai une question : le numérique c’est sympa mais comment peut-on vous « voir » en vrai ? J’adore rencontrer les auteurs et que l’on me dédicace mes livres. J’en ai deux cents dédicacés dont un de Musso :)
    J’aime bien votre combat de reconnaissance des femmes. C’est bien. il faut des gens qui osent le dire. Je vais aller sur la page de votre éditeur et la page du livre. Et j’espère aimer ce livre mais aucune raison du contraire.

  2. Jean-Paul C. Professeur retraité agrégé à La Sorbonne dit :

    Conférencier encore aujourd’hui en let tres, je lis, dévore, plus de dix ouvrages par semaine, très rarement de jeunes auteurs. J’ai découvert Rouge par le biais d’un de mes étudiants l’an dernier. J’ai apprécié votre style même si j’ai désapprouvé la qualité d’édition en dehors de la couverture qui était superbe. Je ne rentrerais pas dans la polémique : autoedition ou éditeurs nationaux. Ce qui m’importe ce sont les livres. Je n’ai pas acheté Blanc par paresse mais adepte du numérique, j’ai téléchargé Carla hier matin, encore par pure curiosité.
    Je m’attendais à un roman niais à la cinquante nuance de Grey ou avec des histoires de vampires qui inondent nos librairies. Surprise ! CARLA porte votre style, unique. L’émotion est dans vos mots, dans les fibres du roman. Certains chapitres sont gentillets mais d’autres ont une force qui dénote un véritable talent. En tous les cas, bravo ! Enfin une édition qui fait valoir de la qualité chez un jeune auteur. Petite parenthèse, je n’aime pas la couverture qui se veut à la Charlotte mais j’imagine que pour le numérique, c’est plus aisé.
    Je souhaite un bon démarrage aux Ateliers de Grandhoux. Vous avez déniché une perle rare que beaucoup d’éditeurs vont vous envier. À vous de la faire vivre. J’attends bien sûr la suite et par ricochet, je vous achète Blanc aujourd’hui. Bonne chance cher auteur.

  3. pierre Leroux dit :

    Je viens de passer commande de votre livre par curiosité comme dirait Jean-Paul. Votre blog est excellent.Pourquoi une maison d’édition vise-t-elle les particuliers et non le bon peuple français ?

  4. sonia dit :

    Pourquoi Carla n’est pas en vente sur Amazone car j’ai la Kindle et le fichier PDF ne peut-être mis? Pourquoi pas de epub ?
    Frustrant.

  5. Erika dit :

    Vous devez avoir déjà vendu beaucoup de livres vu les bons avis . J’en rajoute un
    Je n’aime pas lire Je n’ai pas été à l’école plus loin qu’un CAP
    J’ai eu le lien par Narhalie N une copine de FB auteur chez Edilivre
    Le livre n’est pas cher donc j’ai tenté et au lieu de regarder ma série TV et bien je l’ai lu tout le samedi
    Trop bien j’ai adoré . Je ne suis pas une référence mais je voulais le dire tout de même merci

  6. Félicia-France Doumayrenc dit :

    Pour répondre à la question de Sonia, Les Ateliers ont leur propre plate- forme de diffusion/distribution numérique ouverte à tous ceux écoeurés par Amazon.
    Le PDF peut être mis sur n’importe quelle liseuse, j’ai moi-même un kindle.
    Quant à l’Epub, nous sommes en train de le mettre en place.
    Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous en faire part directement.
    Félicia-France Doumayrenc
    Merci à tous de nous soutenir et d’aimer Carla livre auquel je crois en tant qu’éditrice.

  7. Valérie dit :

    J’ai du attendre hier soir pour acheter Carla. Je l’attendais depuis longtemps suivant votre blog depuis mon achat de Blanc ( je n’ai pas acheté Rouge et je suis ok pour le lot :)
    Alors je suis bluffée. Je suis fan de thrillers et je m’étais dit que j’allais m’ennuyer. Pas du tout. Ce livre est génial. Je sais ça fait groupie mais c’est sincere.
    Il se lit bien. Il est drôle. J’aime la coupure des époques, les ruptures.
    Et puis votre style , celui de Blanc, on le retrouve totalement dans le rythme.
    En clair, j’adore.
    J’ai vu que votre éditrice répond aux questions sur votre blog. C’est genial.
    Mes questions car je suis une curieuse :
    Comment vous avez déniché ce manuscrit, cette perle rare ? Qu’est ce qui vous a fait çroire en elle ? Et à quand les dédicaces ?

    Bravo et encore bravo et je vais vous redire une chose : ce soir, je relis plusieurs chapitres qui m’ont vraiment plus

  8. Paulo dit :

    Je n’ai pas acheté votre livre. Ma sœur, si. Et aujourd’hui je me suis fait chier dans un dîner familial. J’ai pris la tablette de poulette. J’ai lu quatre chapitres. Purée j’ai envie de lire la suite. Bon le premier je n’ai pas accroché mais le troisième et quatrième trop fort !

  9. Félicia-France Doumayrenc dit :

    Bonsoir Valérie,
    il est normal que je soutienne mon auteure. Pourquoi, comment ? Une alchimie, on lit un manuscrit et on sait. On voit la personne et on sait.
    Mes deux rencontres avec Syvie livresque et réelle m’ont confortée dans mon intuition d’éditrice.
    Les dédicaces se feront. Pour le moment le livre a moins de 48 heures de vie numérique, laissons le continuer à prendre son envol car c’est à vous lecteurs que nous en ferons un vrai succès.

  10. Sharony dit :

    Ouh la la j’ai vu sur facebook que des jaloux rappliquent.
    Je n’ai pas encore acheté carla Sylvie mais je ne ferai en fin de mois ( paie obligé) mais pour moi vous restez un exemple alors les autres, ne répondez pas à leurs pics. Peu arrivent à votre cheville humainement et au niveau du talent aussi Je vous embrasse . Ne flanchez pas. On est nombreuses, Hashimoto aussi, à croire en vous.

  11. Madeline dit :

    Malade, en hypothyroïdie d’Hashimoto depuis huit mois, j’ai suivi votre parcours, envoyé mon témoignage pour votre projet de changer les mentalités. Je vois avec surprise que vous êtes attaquée pour défendre vos idées.Je ne touche que 500 € de retraite mais dès que possible, je montre ma solidarité envers vous en achetant Carla. Ne baissez pas les bras ! Vous êtes notre flambeau. Moi vous m’avez beaucoup aidée sur le groupe depuis des mois. Quant à l’autre celui qui vous a radiée, laissez tomber. Il y a beaucoup de malades agressifs surtout en hyperparathyroïdie et ils ne peuvent comprendre. Avec vous !

  12. Régis dit :

    Sylvie, tu as le chic de t’attirer les jaloux ! Sois en fière ! On ne jalouse que ceux qui ont une valeur que nul autre ne peut atteindre. En tous les cas, je suis plongé dans Carla et j’adore même si je le déguste comme un bon vin.

  13. Marie-Agnès dit :

    Très bon livre. Style alerte. J’aime

Fil RSS des commentaires de cet article.

Répondre à Madeline Annuler la réponse.

|