( 22 février, 2015 )

Écrire pour le plaisir, juste pour le plaisir.

Stupéfiant comme la publication de Carla peut faire couler d’encre dans un monde pourtant clos comme Facebook. Car soyons réaliste, même si ce réseau social draine des millions d’individus, nous sommes des groupes restreints à nous côtoyer. Le chapitre sur Hashimoto a déclenché les foudres de l’enfer. Hier, cela m’avait donné une belle claque. Aujourd’hui, grâce à de nombreux soutiens en particulier sur un groupe lié à cette maladie (et non celui où je me suis fait incendier), je me relève, plus forte. Carla n’est pas l’histoire de cette maladie. Carla est la vie par périodes de cette femme moderne du XXI siècle. Mais Hashimoto est mon histoire et j’avais promis à de nombreux contacts que je glisserai un chapitre, en amorce. Je vois qu’il est encore plus important de bousculer les mentalités !

Nous devons être reconnues !

 

Pour répondre aux attaques, Carla est effectivement éditée dans une maison d’édition numérique qui démarre. J’ai accepté ce défi. C’est mon choix. Personne ne m’y a obligé.  Cette édition n ’a que l’exclusivité des romans du même genre que Carla. Je conserve ma totale liberté. (pour ceux qui ont osé me dire l’inverse). Une maison d’édition me suffit et c’est même pour cela que je n’ai donné suite à Actes Sud.

S’engager dans une « vraie » édition demande beaucoup de travail et d’énergie alors s’éparpiller dans plusieurs, je n’en suis pas capable même si l’enjeu était de taille. Je suis peut-être écrivain, mais je suis avant tout enseignante et mon pouvoir de création se limite à mes congés, si la fatigue ne m’a pas trop terrassée. Carla aura donc certainement une suite. Il me faut donc rester concentrée et mobilisée.

Je crois dans les Ateliers de Grandhoux. Mon éditrice m’a promis une communication presse, etc. et cela viendra.

Pourquoi tant de critiques ? Si encore c’était le livre que les mauvais esprits dénigraient, je comprendrais. Toute critique est constructive, mais là, c’est une maison qui est mise au bûcher ou mon engagement pour une maladie.

Une personne m’a envoyé un msg en disant : « Comment osez-vous parler d’une maladie que vous ne connaissez pas ? »

Mais oui j’ose ! C’est aussi MA maladie !

Je ne suis et ne serai jamais une militante politique ou religieuse. Je suis une résistante qui se bat pour que le monde change, pour que le regard change.

 

Carla est importante. La malveillance m’a tuée déclenchant cette maladie. Par ce roman, un sens est possible : amorcer le changement des mentalités.

Je compte sur vous.

 

9 Commentaires à “ Écrire pour le plaisir, juste pour le plaisir. ” »

  1. Karlyne Hashimoto 4 ans dit :

    Les gens sont débiles ou quoi ? C’est quoi ce binzzzz ? Bien sûr que tu dois parler de nous, bien sûr que Carla doit être lue au moins pour cela ! Tu es courageuse d’assumer ta famille, ton travail et cette passion. Je suis Hashimoto et je n’ose le dire à personne ; En arrêt depuis 8 mois, je me cache. Ton livre même si n’est qu’une amorce comme tu dis va nous sauver. Je l’achète ce matin dès que mon mari me passe sa carte bleue et je te jure qu’il va être lue ce chapitre ! Paraole de Karlyne.

  2. Jason dit :

    Je suis sur le groupe qui vous soutien. J’ai lu votre post ce matin. Restez vous. Ma compagne est atteinte de cette saloperie. elle n’a que 28 ans. Nous vivons un enfer. Nos amis la fuient. Changez les mentalités. je n’aime pas lire mais je vous promets de vous faire de la publicité. Ce livre devrait sortir dans tous les rayons Fnac. Le monde doit ouvrir les oreilles. Merci de ne pas céder aux attaques. Et puis flutte et la liberté d’expression ?

  3. Elodie dit :

    Je suis partante pour vous soutenir et acheter l’ebook mais cela me gêne d’être fichée et de mettre mon adresse. Une solution ?

    • rougepolar dit :

      Je peux vous répondre Elodie ayant acheté un livre de la famille Simon et ne voulait pas laisser une trace sur internet pour une raison de sécurité. Vu que c’est un téléchargement, vous pouvez mettre le nom et adresse de votre choix du moment que vous télécharger le livre de suite. La confidentialité est donc totalement respectée.Je pense que c’est la même chose pour Carla. Essayez !

  4. Martine dit :

    Juste pour dire que je viens d’acheter CARLA et que si les critiques sont justes, je vais passer un bon dimanche :)
    Facile d’acheter. Je confirme. Pas besoin de mettre la vraie adresse. Moi aussi j’ai hésité longtemps avant de payer sur un site inconnu mais c’est bon et fiable donc vous pouvez y allez sans crainte.

  5. Fanny dit :

    Achat de Carla le jour de sa sortie. Je n’ai pas lu aussi vite que certaines sur ce blog. C’est un bon livre, avec un style que j’apprécie beaucoup. Je le conseille. j’ai passé un bon moment.
    Je regrette juste que ce soit en version numérique. Cela m’a dérangée plusieurs fois.

  6. famille Devin dit :

    Sylvie, bravo pour ce nouveau livre. Nous aimons ton style et nous ( Tanya, lilou et moi-même) avons lu à tour de rôle ce roman.
    Il est bien écrit même si on garde un faible pour tes polars.
    Et merci de nous avoir averti de cette sortie
    On t’embrasse.

  7. Félicia-France Doumayrenc dit :

    La confidentialité des achats est certaine avec Paypal. Comme le dit Sylvie vous pouvez mettre l’adresse que vous voulez. Pour en savoir lu sur la politique de la maison, je vous invite à lire cet entretien donné à ActaLlité qui est un des deux journaux de la profession
    https://www.actualitte.com/acteurs-numeriques/decouvrir-les-ateliers-de-grandhoux-croire-a-l-edition-et-au-lecteur-55297.htm

  8. nadou dit :

    Continuez Sylvie à n’écrire QUE pour le plaisir. C’est le seul moyen de survivre dans ce monde de brutes.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Répondre à Félicia-France Doumayrenc Annuler la réponse.

|