( 28 février, 2015 )

Y aura-t-il une suite à CARLA ?

 

Plusieurs retours aujourd’hui et quelques premières critiques ( il en faut !) sur les scènes jugées trop érotiques. À l’époque où cinquante nuances de Grey s’est vendu à plus de deux millions d’exemplaires en France et quarante-cinq millions aux États Unis, il est normal qu’une ligne éditoriale demande un peu plus d’érotisme que je n’en mets habituellement dans mes romans policiers. Je sais que je reste en général soft et très romantique mais que l’on ne s’arrête pas juste à quelques lignes : en aucun cas CARLA n’est un roman dit « hard ». CARLA est une femme passionnée, amoureuse, qui veut aimer et être aimée. Une femme comme beaucoup de femmes de notre époque revendiquant son droit à l’amour, à avoir des coups de coeur, des désirs violents, à faire des erreurs. Ce n’est pas une mauvaise femme, comme m’a dit une lectrice dans un message privé. C’est juste une femme d’aujourd’hui qui aime, vraiment, sincèrement que ce soit son Philibert ou « lui ».
Une suite ? Bien évidemment CARLA a certainement encore de nombreux carnets en désordre rangés dans ses cartons. Beaucoup de surprises possibles en vue ! Mais le monde ne s’est pas fait en un jour et écrire reste un travail difficile, long et parfois fastidieux. L’inspiration ne vient pas quand on veut mais quand on le sent dans son âme. Et si les  ventes montrent que des lecteurs comme Valérie sont de plus en plus nombreux à montrer un intérêt pour une suite, il ne me restera plus qu’à trouver cette inspiration  durant des vacances au soleil, seul endroit où je suis vraiment productive. Je rappelle que je ne vis pas de mes romans et que lorsque je travaille, ma seule priorité est ce travail.
Pour la question de Simon sur FB, CARLA fut signé aux Ateliers de Grandhoux qui est une vraie maison d’édition numérique. Je n’ai de contrat d’exclusivité que pour des romans du type CARLA mais je conserve la totale liberté pour tous autres types d’écrits. Le travail avec un éditeur est long et parfois difficile, notre texte peut-être retravaillé par les éditeurs, oui, il faut le savoir. On l’accepte quand on signe. Je l’ai fait avec plaisir pour CARLA. J’ai refusé par contre de signer en parallèle avec une très grande maison de polars car je veux rester maître de ces textes. Seul un roman de type CARLA aura ce privilège. Je n’écris ni sur commande, ni quand on me le demande. Cela me bloque. Je ne peux donc me lier avec une maison qui m’imposerait ( comme cela aurait été avec l’édition dont je pense ) un manuscrit tous les neuf mois. Je suis, je reste enseignante avant tout jusqu’à ma retraite.
En attendant, bienvenue à tous ceux qui découvrent ce blog. Le graphique des visites est à son apogée ces derniers jours. Entrez dans mon univers, découvrez CARLA, la meilleure amie d’Adelyse une des héroïnes de Rouge et Blanc, découvrez aussi mes autres romans dont les ventes aussi montent. Vous avez le droit de ne pas aimer CARLA , vous avez le droit d’adorer, l’important est de l’avoir lu pour pouvoir le juger. Je rappelle une dernière fois : je ne suis pas CARLA ! Ce n’est pas ma vie en dehors de mon combat dans un des chapitres pour la maladie d’Hashimoto. CARLA est la résultante de nombreux retours sur ce blog, de réactions à mon blog. CARLA 2 se fera dans le même esprit. Je suis une humaniste qui ne fera jamais ni politique, ni débat religieux, ni pornographique. Comme dit une chanson : » Non, je n’ai pas changé « … Je reste moi !
Bonne journée à tous !

4 Commentaires à “ Y aura-t-il une suite à CARLA ? ” »

  1. Félicia-France Doumayrenc dit :

    pas dans l’immédiat mais quand elle aura du temps.
    Au regard des ventes et des commentaires, je sui heureuse que Carla ait, comme tout bon livre, sa vie propre.
    Merci à tous lectrices, lecteurs.
    Carla c’est un peu nous tous, chacun (e) peut s’y retrouver.
    A consommer sans modération dans l’ivresse des mots.

  2. Francine dit :

    Peu importe que CARLA ait ou non une suite c’est un petit chef d’œuvre et c’est regrettable qu’il soit publié dans une toute petite maison qui ne fait même pas une edition papier. Votre style est excellent. On n’a aucun doute sur vos écrits quand on a comme moi lu Blanc on est conquise. Connaissant le monde de l’édition chaque éditeur aime mettre sa griffe. Votre livre n’en avait nul besoin . Votre style est le votre et nul ne peut vous imiter . Continuez à vivre vos rêves . Si cette édition se bouge pour vous et bien c’est genial sinon ne lâchez pas l’écriture, vous testez une valeur sûre !

  3. Domi dit :

    Je viens tout juste de finir « Carla »…j.ai adoré . Je suis tombée par hasard sur votre article sur la maladie d.Hashimoto dans lequel j.ai lu exactement pour la première fois ce que je ressentais Ca m.a donné l.envie de lire Carla et maintenant vos livres précédents! Merci pour ca !! J attends avec impatience la version « papier » car tout comme les carnets de Carla sont Précieux’ les livres que j.ai dévoré le sont aussi pour moi Merci et j.espere que vous nous donnerez l.occasion de découvrir d’autres moments intenses de la vie de Carla. Merci

  4. Régis Pinguet dit :

    Sylvie, ton texte est très lucide, bien en prise avec la réalité de ceux qui écrivent sans être professionnels Trouver une vraie maison d’édition est une grande chance. Pour ce qui est de Carla, je suis en plein dedans, j’aime, commentaires quand j’aurais fini.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|