( 1 mars, 2015 )

Si j’avais à prendre les armes

 

Ce ne serait pas pour faire la guerre. Je suis et resterai toujours une pacifique. Je déteste les conflits, les histoires tordues où pourtant je me retrouve parfois bien malgré moi enlisées. Peut-être justement parce que je fuis l’affrontement. Si je devais prendre les armes, ce serait pour me battre juste pour un monde meilleur, une société où le profit ne serait pas synonyme de bonheur. Un monde où chaque souffrance serait comprise et entendue, un monde où au lieu de regarder sans cesse sa montre comme le lapin d’Alice au  pays des merveilles, on prendrait le temps pour les autres, pour ses amis.
Un monde où on cesserait de demander  » ça va ? » sans écouter la réponse.
Mes vacances se terminent. Ma reprise sera difficile car je reste affaiblie par ce fichu Hashimoto. Je sais d’avance que dans mon travail, personne ne s’en préoccupera, que les efforts que je vais fournir pour tenir debout ne seront jamais remarqués. Parce que le monde est ainsi. Parce que les gens sont ainsi. Parce que la vie est ainsi.
Alors si j’avais à prendre les armes, ce serait simplement pour secouer les mentalités, non pour moi, j’ai une force morale suffisante pour tenir mais pour toutes mes sœurs de combat. Parce que c’est dur une maladie invisible, cela demande beaucoup de tolérance et notre société n’en a pas.

6 Commentaires à “ Si j’avais à prendre les armes ” »

  1. Delphine dit :

    Bravo pour votre combat. Fan de ce blog, de vos polars, je suis comme beaucoup en attente de la version papier. Je ne peux lire ( pas Hashimoto mais sa jumelle en hyper) sur tablette à cause de ma maladie. Quand je lis les retours, cela me donne envie ! L’attente peut-être longue, je sais.

  2. Marlène dit :

    Je ne fais pas partie du fan club. j’ai détesté Rouge que j’ai trouvé insipide, sans saveur. je n’ai rien ressenti. Je ne lirai donc pas Carla dont les extraits ne m’ont guère convaincus. Mais bonne chance tout de même !

  3. Linda dit :

    Mon papa qui est dans le voisinage de l’auteur a téléchargé Carla. Je l’ai lu hier ( j’ai 18 ans) et j’ai adoré. Je suis fan de After, de Dévoile le etc et ce livre m’a fait autant frisonner parce que même si c’est des sujets de plus vieux, on s’y retrouve aussi : le permis, l’emploi, l’amour simplement, le dibvorce et la souffrance que nous enfants ont ressent. Aucune criique à faire.Continuer aussi votre combat comme vous dites. Je suis diabétique et j’aimerais que des gens osent lever les armes comme vous pour une reconnaissance. Je suis sous le charme et je vais prêter le ebook à mes copines ( je sais vaudrait mieux l’acheter mais on n’a pas d’argent ! on est au lycée !) En tous les cas, je vous trouve extraordinaire !

  4. Félicia-France Doumayrenc dit :

    Je réponds en tant qu’éditrice à vos questions, oui Carla doit sortir en papier et nous y atttachons une énorme importance, cf mon entretien dans ActuaLlité
    https://www.actualitte.com/acteurs-numeriques/decouvrir-les-ateliers-de-grandhoux-croire-a-l-edition-et-au-lecteur-55297.htm.
    C’est grâce aux ventes numérique entre autres que nous pourrons passer au papier.
    Nous sommes une toute petite structure mais très bien organisée.
    Bon dimanche. Merci de nous soutenir, merci Linda de ce touchant commentaire.
    On ne peut pas plaire à tout le monde et heureusement !

  5. Khor dit :

    On ne peut pas détester Rouge , et trouver ce roman insipide , cela n.a aucun sens!On déteste forcément pour une raison!

Fil RSS des commentaires de cet article.

Répondre à rougepolar Annuler la réponse.

|