( 1 mars, 2015 )

Si j’avais à prendre les armes

 

Ce ne serait pas pour faire la guerre. Je suis et resterai toujours une pacifique. Je déteste les conflits, les histoires tordues où pourtant je me retrouve parfois bien malgré moi enlisées. Peut-être justement parce que je fuis l’affrontement. Si je devais prendre les armes, ce serait pour me battre juste pour un monde meilleur, une société où le profit ne serait pas synonyme de bonheur. Un monde où chaque souffrance serait comprise et entendue, un monde où au lieu de regarder sans cesse sa montre comme le lapin d’Alice au  pays des merveilles, on prendrait le temps pour les autres, pour ses amis.
Un monde où on cesserait de demander  » ça va ? » sans écouter la réponse.
Mes vacances se terminent. Ma reprise sera difficile car je reste affaiblie par ce fichu Hashimoto. Je sais d’avance que dans mon travail, personne ne s’en préoccupera, que les efforts que je vais fournir pour tenir debout ne seront jamais remarqués. Parce que le monde est ainsi. Parce que les gens sont ainsi. Parce que la vie est ainsi.
Alors si j’avais à prendre les armes, ce serait simplement pour secouer les mentalités, non pour moi, j’ai une force morale suffisante pour tenir mais pour toutes mes sœurs de combat. Parce que c’est dur une maladie invisible, cela demande beaucoup de tolérance et notre société n’en a pas.
1234
« Page Précédente
|