( 30 août, 2015 )

Hashimoto, mon amour : pourquoi ?

 

L’essai n’est pas encore sorti et déjà vous me comblez par votre enthousiasme. J’espère ne pas vous décevoir, ce livre n’étant pas, je l’écris de nouveau noir sur blanc, ni le récit autobiographique de ma maladie, ni un ouvrage médical. En clair, il n’y aura ni recette pour guérir, ni formule magique. Il ne contient que des mots, ceux de nombreux malades ayant voulu crier leurs souffrances, leurs difficultés à être compris par leur entourage médical, familial ou professionnel. Car ces maladies invisibles, sournoises dont l’évolution n’est pas linéaire n’est pas toujours comprise. J’ai même assisté dernièrement sur des groupes à des remarques de personnes malades assez agressives à l’égard d’autres malades. Il faut accepter d’être différent et cette différence ne doit pas s’avérer un handicap mais une force commune.
Bien sûr, je n’ai pu mettre qu’un nombre de témoignages limité sinon l’essai aurait fait plus de mille pages et aurait fatigué tout le monde. Je m’excuse par avance pour ceux qui ne trouveront pas leur cas précis mais je répète, ce n’était pas le but qui était juste de montrer « aux autres », à ceux qui pensent toujours que parce que l’on sourit, que l’on va travailler, on va bien ! Non, Hashimoto peut par moment être un vrai handicap et nous limiter. Il faut le faire savoir pour être compris.
Hashimoto, mon amour est un livre important qui j’espère soudera les individus, le mari qui ne comprend plus son épouse, le patron qui ne supporte plus sa vendeuse trop laxiste selon lui, le médecin fatigué d’écouter sa patiente se plaindre. Il y a une vie pleine de soleil avec Hashimoto, à nous de l’offrir à chaque malade.
Cet essai est mon cinquième ouvrage et le plus important pour moi. Mon parcours de vie fut difficile jalonné de situations dont je n’ai pas compris la raison. Hashimoto me permet de mettre un sens sur un non sens, de pouvoir, par mon combat aux côtés des malades, de dire que le passé a une utilité celui d’offrir  un avenir meilleur. Même si cet ouvrage n’est utile qu’à une petite poignée de personnes,  ce combat ne sera pas vain et tout ce que j’ai enduré durant quatre ans naura pas été  inutile. Aujourd’hui, je suis debout,  assez forte pour lever l’étendard au nom de tous les malades et leur famille. La vie n’est pas un hasard. Trouvons simplement le lien qui nous permet de donner un sens même à une souffrance afin de pouvoir de nouveau mettre un arc en ciel de couleur dans nos vies.
       D’avance à tous, merci.
image

4 Commentaires à “ Hashimoto, mon amour : pourquoi ? ” »

  1. Sonia dit :

    Magnifique playdoyer donnant envie de lire ce livre sur je mets à ma liste d’achats pour octobre . Bravo

  2. Naima dit :

    Comme d’hab, un vrai plaisir de lire tes textes.

  3. Daniel dit :

    Je n’ai pour le moment lu que quelques passages et des réponses à mes interrogations surgissent et je commence à mieux comprendre l’attitude de ces malades. Grand merci

Fil RSS des commentaires de cet article.

Répondre à Daniel Annuler la réponse.

|