( 3 septembre, 2015 )

Les souvenirs

La vie n’existe que parce que nous emmagasinons des dizaines de souvenirs bons ou mauvais. Certains nous font pleurer, nous collent parfois à la peau pendant des années à tel point que l’on en arrive à se dire que s’ils ne veulent pas s’effacer, c’est peut-être que quelque chose nous raccroche à eux. Peut-être … Mais quel bonheur de s’apercevoir un jour que ces souvenirs s’estompent. On dit souvent que le temps passe et que le souvenir reste. Et bien, je découvre depuis quelques mois que certains souvenirs disparaissent parce que justement le temps passe. « Ils m’ont tuée. ». J’ai survécu. Hashimoto, mon amour amorce son entrée et comme par magie, comme si ces souvenirs n’attendaient que cela, ils ne sont plus qu’une énorme caricature. J’en conclus donc que l’on peut détruire un mauvais souvenir grâce au pouvoir des mots afin au final de préserver juste les bons souvenirs, ceux qui nous rendent heureux, ceux qui sont la beauté de notre vie et de notre âme.

2 Commentaires à “ Les souvenirs ” »

  1. Etienne Renaudon dit Tienou dit :

    C’est à fait exact Chère Sylvie.
    La vie, à la longue ne nous permet souvent, longtemps parfois de n’avoir à l’esprit que des souvenirs désagréable. C’est bien souvent que nous ne savons pas les user.
    Se souvenir des belles choses, c’est juste un petit peu d’entraînement et tu remarqueras peut être que l’écriture agit à l’inverse que lors des mauvais souvenirs: l’écriture les rend plus présents.

  2. Marine dit :

    Maman de Francine M elle m’a prévenu de ce qui se dit Moi je parle mal français donc je peux pas écrire j’ai donné mon histoire courte mais ça m’a fait du bien c’était en mars depuis j’attends le livre pour l’offrir à ma patronne qui me dit tout le temps que je suis une paresseuse mais c’est pas vrai alors c’est bien ce que fait l’auteur et son éditrice c’est vraiment bien

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|