( 27 décembre, 2015 )

Les langues de miel

Chaque année, je m’efforce d’analyser le plus justement possible les mois passés, les attitudes caricaturales de certains, non pour les juger mais pour tenter de comprendre. 2015 fut une année riche en langues de miel. Celles que je nomme ainsi sont les personnes, et il y en a des dizaines, qui ont traversé ma route, souvent heureusement très rapidement, la bouche pleine de mots sucrés galvaudés.
J’ai la réputation ne pas avoir utiliser la langue de bois. Si j’aime, je le dis et si je n’aime pas, je le dis aussi. Comme dirait mon cher époux, cela m’attire souvent des ennuis. Vais-je changer pour autant en 2016 ? Certainement pas, au contraire.
À réfléchir aux paroles dites de certains cette année, j’ai envie d’être ironique.
Il y a celles qui font miroiter un avenir ensoleillé alors que derrière notre dos, les critiques fusent. Celles qui font des promesses qu’elles savent d’avance qu’elles ne pourront tenir afin de créer un lien affectif, voire une dépendance. Il y a celles qui alimentent les rumeurs simplement pour cacher leur propre peur, l’histoire de la télévision dans ma classe en Janvier reste une histoire mémorable, démontrant la stupidité et l’hypocrisie humaine. Rassurez-vous, ces langues de miel, je les repère à dix kilomètres, ne rentrant plus dans leur jeu même si à une époque, je sautais à pieds joints dans leur flaque, mais je souffre de constater que tant d’amies, tant de relations se laissent encore prendre dans de tels filets, les repérant mais replongeant tour de même.
Je ne juge pas mais plains ces langues de miel qui jouent avec l’affectif des faibles pour combler ou oublier leur propre solitude ou leur propre désillusion. La vie est un miroir et si ces personnes prenaient le temps ou plutôt avaient le courage d’y jeter un regard, elles renonceraient à leurs propos partant d’une bonne intention mais dont l’issue fait souffrir les plus sensibles.
Une chose est certaine, le souffle des langues de miel ne m’effleurera même pas en rêve pour l’année qui arrive. J’ai appris de mes erreurs et j’ai trouvé la parade. Je vous souhaite de faire de même. Vous y gagnerez en qualité de vie. Sachez pour 2016 être « vous » ! Vous me l’entendrez souvent vous le rappeler car j’ai besoin de me le rappeler aussi. :)

2 Commentaires à “ Les langues de miel ” »

  1. Etienne Renaudon dit :

    J’ai longtemps redouté les langues de Fiel, mais tu as raison, autant elles sont acides, autant les langues de miel décapent notre âme

  2. Marine dit :

    Un post qui me touche car ces langues pululent sur le net et détruisent tout sur leur passage. Grâce à Dieu vous arrivez à tenir toujours debout.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Répondre à Etienne Renaudon Annuler la réponse.

|