( 12 janvier, 2016 )

Écrire, c’est savoir recommencer encore et encore …

Un auteur m’ayant contactée m’a juste dit j’ai écrit un manuscrit de 450 pages ( Wouah ) en deux semaines ( là mon Wouah a baissé d’un cran). Il voulait mon avis avant de passer par la maison d’édition. Prudente, je lui ai juste demandé son premier chapitre et …
Que dire ? L’idée est excellente mais … Cet auteur a devant lui un travail de Titan ! Des répétitions à chaque phrase, des grosses fautes de style que même mes élèves ne feraient pas ! Effacer pour mieux recommencer lui ai-je simplement conseillé. Il était bien déçu et je le comprends. Il se voyait déjà en tête de gondoles vendant des centaines de livres.
Est-il reparti travailler son manuscrit ? Aucune idée !
Mais que cette leçon serve aux jeunes auteurs bâclant leurs écrits en allant trop vite, en zappant le correcteur, en ne voulant pas se relire ou même recommencer.
Un livre met des mois à être achevé et il ne faut pas hésiter à oser prendre une gomme et enlever ce qui est en trop, parfois des morceaux entiers …
Un ménage nécessaire … Comme dans la vie …

1 Commentaire à “ Écrire, c’est savoir recommencer encore et encore … ” »

  1. Jenny dit :

    Complètement d’accord écrire prends du temps, surtout dans la lecture, la relecture et la re-relecture puis vient la correction x100, puis relire et recorriger encore et relire, bref, écrire ne prends pas le plus de temps (donne le plus de plaisir, certes !) mais le travail de correction et de relecture, de réécriture et de modification, de réajustement bref, tout le travail qui suit l’écriture est le plus dur et le plus long, je trouve.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Répondre à Jenny Annuler la réponse.

|