( 4 avril, 2016 )

Suivre son idéal

Les magazines, les médias nous chantent sans cesse un idéal. Idéal de vie, de famille, d’éducation mais qu’en est-il réellement ? Nombreux sont les personnes dont j’ai croisé la route qui se construisent un idéal à partir de ce que les autres attendent d’eux. Au final, ils en oublieront un jour que ce ne fut pas leur choix de départ.
Nous sommes toujours jugés quoique nous fassions.
Le bon élève recevra les critiques des cancres et le mauvais sera hué par l’enseignant.
La femme qui tombera amoureuse osant avouer ses sentiments sera cataloguée dans la case facile ou de mauvaise réputation ( ce qui curieusement ne sera pas imputable à un homme qui aurait agi de la même manière )
La liste serait longue et ma question entière : pourquoi ?
Je vais garder le thème de l’amour ( qui curieusement attire beaucoup de lecteurs sur ce blog) Pourquoi l’amour est-il toujours jugé ? Est-ce parce que ceux qui ne ressentent pas ce sentiment sont tellement jaloux qu’ils préfèrent le dénigrer ? Est-ce parce que celui qui reçoit une déclaration d’amour doit faire face à une émotion intense parfois trop forte pour lui ? Pourquoi l’amour est-il chanté par des poètes depuis la nuit des temps et pourtant fait-il au XXI siècle si peur ?
Par peur d’aimer, de vivre, l’homme d’aujourd’hui se construit un idéal qui l’empêche de rejoindre la vraie réalité.

3 Commentaires à “ Suivre son idéal ” »

  1. Etienne Renaudon dit Tienou dit :

    Il faut aimer, à perdre la raison, à n’en savoir que dire. L’élan que nous donne notre ressenti ne fait pas de nous quelqu’un de forcément léger, mais plutôt quelqu’un de libre!

  2. songesdunenuitandette dit :

    A l’heure où tout apparaît si vite sur nos divers moyens de communication tactiles, il n’en reste néanmoins que l’amour tient grandement sa place en haut de l’affiche de la vie.

    Que serions-nous sans amour ? (là je parle d’amour partagé entre deux personnes)

    Ce dernier n’est-il pas un fer de lance ou un chemin sur lequel nous aimerions tous gambader à loisir sans se préoccuper de quoi ou de qui que ce soit ?

    Évidemment l’amour affiché ouvertement et vécu entièrement attire des convoitises et c’est encore plus vrai en ce début de XXI ième siècle car il est parfois difficile à trouver quand il revers la quête en recherche de l’âme sœur ou effectivement de l’idéal qu’on à de cette recherche. Tout un chacun à heureusement son idéal qui lui appartient et qui pourrait en juger, à mon sens personne car c’est de l’ordre de l’intime si particulier donc si personnel.

    Bien sûr qu’aimer peut activement déranger car il renvoie à chacun soit ce qui lui manque cruellement ou lui fait défaut, soit ce qui chez lui n’est pas aussi sublimé, aussi authentique et sincère. S’il était si facile d’aimer et d’être aimer en retour cela se saurait donc voir, regarder en live sur le grand écran de la vie cet idéal recherché peut effectivement éclabousser, repousser, renvoyer de vives émotions soient perturbantes et dérangeantes comme toute à la fois magiquement transmettre à foison de l’admiration telle l’approbation de cette réussite totale comme pour dire « oui ça existe, je le vois donc moi aussi je peux accéder à cet amour et le vivre comme ce que je regarde là à travers ces deux êtres qui s’aiment franchement et avec une telle évidence ».

    Dernière publication sur INTOX AUX MÉDOCS Ou Songes d'Une Nuit (Ans) Dettée : Angoisse généralisée ...

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|