( 12 mai, 2016 )

Baisser les bras, une nécessité ?

Notre société est en pleine crise. Quand on voit la fameuse loi du travail qui passe à une voix près, cela fait doucement sourire surtout lorsque le gouvernement a brandi son 49.3 pour l’obtenir ! Une vraie bouffonnerie mais bon, doit-on pour autant baisser les bras ? Le monde n’est plus ce qu’il était, nous n’avons plus que des moutons rien que des moutons qui bougonnent dans leur coin mais qui n’osent plus revendiquer leurs droits. Je suis triste pour nos anciens qui se sont battus pour des lois qui aujourd’hui vont disparaitre, triste aussi pour ce monde qui part en cacahuète, pour nos enfants dont l’avenir est incertain, où les rêves auront bien du mal à se réaliser.
Furieuse contre cette société qui ne nous respecte plus ! Atteinte de la maladie d’Hashimoto, on m’a gentiment annoncé que j’avais un feu vert pour un 80% thérapeutique ( et oui ! Travailler avec des enfants quand on a une maladie auto-immune, ce n’est pas tous les jours facile) ! Et bien, j’ai droit mais ne peux avoir faute de moyens, faute de remplacements ! Repose simpliste de la sécu : je n’ai qu’à m’arrêter plus ! Mentalité de m***** ! Et les enfants ? On y pense aux enfants ?
C’est comme le reste, on pense juste à des enjeux, ceux de 2017, les élections ! Ah, oui, cet événement qui ne changera sûrement pas nos vies positivement, qui même ne changera rien du tout et dont plus de la moitié des français n’ont plus rien à faire car plus confiance en qui que ce soit ! C’est mon cas et je suis apolitique ! Malgré tout, je reste une idéaliste et me dis que je ne dois pas être défaitiste, ne pas baisser les bras car qui sait peut-être une petite lueur sera au bout du chemin … Peut être, on peut rêver non ?

Pas de commentaires à “ Baisser les bras, une nécessité ? ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|