( 14 mai, 2016 )

Vivre sans thyroide, un enfer

Hashimoto et Tchernobyl
Tchernobyl, un des gros scandales de notre vingtième siècle, ce nuage passé au dessus de nos têtes qu’on nous a volontairement caché. Mon petit bonhomme avait deux ans lorsque cette saloperie son cancer s’est déclaré. L’hôpital spécialisé était bondé. Tous ces enfants et on voulait continuer à nous faire avaler des couleuvres ?
Un an après son décès, un médecin, décédé aujourd’hui, est venu me dire sous le sceau du secret, que son cancer embryonnaire était lié à cette catastrophe nucléaire. Il aurait suffi d’une petite pastille d’iode pour que rien n’arrive ! Et moi ? Allergique à l’iode, je n’aurais pas échappé à ma situation actuelle. Un autre spécialiste me disait dernièrement que les maladies de la thyroïde avaient augmenté de plus de 50% depuis Tchernobyl, que si mon fils avait été touché de plein fouet par ce nuage ignoré alors moi aussi. Hashimoto était certainement latent, attendant de se déclencher. Ce spécialiste convaincu, et convaincant, m’a affirmé que j’ai dû subir un choc si violent que mon corps a mis un stop définitif. Il n’aurait su mieux dire ! Ils m’ont tuée. Leurs mots furent pire qu’un poignard. J’aurais préféré au final une agression physique. J’aurais pu me défendre. J’ai dû subir, sans rien dire. Aujourd’hui, trois ans après, je vis avec cette fichue maladie. Peu importe au final d’où elle vient ! Est-ce si important ? Elle est là, bien présente. Aucune personne ne réagit pareil face à Hashimoto. Certains auront l’immense chance de n’avoir qu’une petite fatigue ( et oui ! Il y en a !) et ceux-là iront casser le moral des autres avec leurs leçons de morale. D’autres, comme moi, subiront cette destruction avec violence. Ma thyroïde s’est volatilisée en trois mois ne laissant que 30% ! Allez faire repartir un organisme avec si peu ! Même si les médicaments sont efficaces ( et heureusement !), rien ne remplace une thyroïde intacte. Vivre avec Hashimoto, c’est vivre avec un couperet au dessus de la tête en permanence. Tout va bien et d’un coup, sans prévenir, on s’écroule durant quelques jours. Rassurez-vous, si on est comme moi une battante, on s’y fait, le monde extérieur n’en sait rien. On assume même son travail en seront les dents. C’est ce que j’ai fait cette semaine et pourtant j’étais une loque. Personne ne l’a vu à mon travail parce qu’au fond, tout le monde s’en moque. Notre monde est ainsi. Terriblement égoïste ! Pourtant, il faut que cela change, il faut que des combats soient menés, que ces maladies soient reconnues, que nos 80% thérapeutiques soient acceptés pour nous éviter de continuer une destruction de notre corps. Car Hashimoto, on le sait tous, n’est qu’une première étape.
Et vous qui n’êtes pas Hashimoto, qui avez peut-être un jour appuyé sur le bouton, la diabolisation mise dans vos actes détruit. N’en soyez pas si fier car ce n’est pas bien joli. Tchernobyl n’est pas le seul responsable. Vous l’êtes aussi.

Afin de soutenir cette cause, n’hésitez plus à vous procurer ce petit recueil.

http://livre.fnac.com/a9389468/Sylvie-Grignon-Hashimoto-mon-amour

 

4 Commentaires à “ Vivre sans thyroide, un enfer ” »

  1. 010446g dit :

    poignant!
    Oui, ce fut un scandale! Et beaucoup d’enfants cette année-là sont nés avec des malformations… D’autres, adultes, subissent d’autres conséquences.
    La légèreté des gouvernants de l’époque se trouve dans la droite ligne de ceux qui ont mis les soldats sans protection véritable à proximité des essais nucléaires aériens au Sahara.
    MEPRIS DE LA POPULATION

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Radotage (20 mars 2011)

  2. Etienne Renaudon dit Tienou dit :

    « Et vous qui n’êtes pas Hashimoto, qui avez peut-être un jour appuyé sur le bouton, la diabolisation mise dans vos actes détruit »
    Tels sont tes mots et je m’interroge. Je ne suis pas, il me semble atteint. Sur quel bouton ai-je peut-être appuyé, je ne comprends pas….

  3. Isabelle Renaudon dit :

    Très émouvant…
    L’Homme est devenu tellement individualiste et destructeur que j’ai peine à croire à lui de plus en plus pour l’humanité entière !

Fil RSS des commentaires de cet article.

Répondre à Isabelle Renaudon Annuler la réponse.

|