( 30 mai, 2016 )

Travailler chez soi, un rêve ? Peut-être pas …

Pourquoi est-ce que je n’opte pas pour un travail à domicile me demandez-vous ? Pour une raison toute simple, j’aime mon travail et surtout j’ai besoin de ce contact récurrent avec les autres. L’an dernier, j’aspirais au calme, Hashimoto ayant levé son bouclier et des élèves abominables à gérer. J’ai repris goût à enseigner cette année, appréciant de nouveau mon métier tout en ayant tiré les leçons. Heureuse ? Oui. Il m’a fallu presque trois ans pour effacer les dégâts des préjudices subis par une malveillance extérieure m’ayant insidieusement écœurée de mon job, mais je n’ai plus aucune rancune aujourd’hui. Je sors de cette épreuve bien meilleure, plus efficace aussi. Travailler à domicile ou ne plus travailler fut un de mes rêves, pouvoir créer une maison d’édition ou des ateliers d’écriture. Tout cela, c’est du passé. Je continuerai à écrire jusqu’à ce que l’inspiration s’efface mais j’ai pris conscience que je ne suis pas faite pour ce milieu pour m’y plonger 24h sur 24.  Mon monde, ce sont les enfants même si je désapprouve certains points de la nouvelle orientation prise par le gouvernement. J’ai plein de nouveaux projets pédagogiques pour l’an prochain même si les conditions seront difficiles avec des effectifs surchargés. Rester chez moi, ce ne serait plus une option. J’ai besoin de contacts intellectuels. Je suis restée trop longtemps dans mon terrier mais la vision de certains sombrant dans des dépressions sans fin, dormant toute la journée, faisant semblant de travailler, cela m’a refroidie. Le temps est limité et stagner n’est pas une solution. Servons-nous de nos erreurs pour avancer encore plus loin. La reconstruction passe par ces erreurs, par des essais, des ébauches mais l’important reste la finalité. Faire de sa vie ce à quoi on croit vraiment.

2 Commentaires à “ Travailler chez soi, un rêve ? Peut-être pas … ” »

  1. 010446g dit :

    bravo!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Avortement...

  2. laurence colin dit :

    c’est curieux j’ai eu la même reflexion …. et ce besoin de garder quand même un pied dans le monde de l’enfance ….être utile à ma façon même si je vais sans doute me rendre encore malade avec ces nouveaux programmes utopiques et si loin de nos réalités ! courage à toi

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|