( 1 décembre, 2016 )

La passion est-elle toujours destructrice ?

L’amour passionnel est-il toujours destructeur ? La passion est-elle négative ?  Ce sentiment est une terrible tentation qui attire comme un aimant, qui fait rêver, fascine, un besoin parfois. La passion pour un acte peut durer, malgré le temps, malgré parfois la douleur qui peut en résulter, c’est une force incroyable pouvant dévaster tout sur son passage.
Pour de nombreuses personnes, la passion est une émotion qui fait peur, jouant sur la corde sensible, celle qui nous emportera bien au-delà du désir, au plus profond du pur plaisir.
Je suis une utopiste, une grande sentimentale et pour moi, la passion ne peut-être destructrice, car on ne la choisit pas. On ne décide pas de tomber dans ses filets, elle s’écrit, simplement. Comment sait-on que c’est la bonne personne ? Celle qui va nous emporter dans un océan de vagues ? On le sait, tout simplement. Ce sont ces petits mots « On sait » qui font toute la différence. L’amour passionnel reste malgré tout un choix, deux personnes ressentant le même désir, la même envie de fusion, prêtes à tout pour faire vivre cette passion.
Une passion amoureuse est une aventure fabuleuse, faite de risques mais aussi de purs instants de folie, rendez-vous en cachette, lettres enflammées, appels que l’on attend toute la nuit, ébats torrides.
Afin d’éviter la frustration, il me semble important d’oser aller jusqu’au bout de ses passions, qu’elles soient amoureuses ou autres. Tout artiste, tout écrivain ne peut pas produire sans passion et nous qui écrivons, ne vivons-nous une histoire d’amour avec notre plume ? Ne faisons-nous pas danser les mots sur des flammes de sang, courir les phrases sur des ponts de glace, hurler les battements de notre coeur, parce que nos mots sont simplement de l’amour.

2 Commentaires à “ La passion est-elle toujours destructrice ? ” »

  1. Tienou dit :

    je reconnais bien là l’auteur frénétique que tu m’as toujours semblé être :-)
    Les vérités sur la passion ne sont toutes des choses à dire…. par avance à ceux qui les vivent! il y a tant, tu le dis, de risque de blessures qui retiendraient ceux qui les entament s’ils connaissaient la suite.
    La passion, oui, cela doit se vivre, toujours la résolution de soi-même !

  2. Isabelle Renaudon dit :

    La passion se ressent… se vit… vient des trippes… et ne peut être destructrice puisque c’est notre choix de la vivre, de l’accepter ou pas !
    Destructrice ? Pas dans un état d’esprit libre, romantique, fusionnel.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Répondre à Tienou Annuler la réponse.

|