( 9 décembre, 2016 )

Vouloir n’est pas toujours pouvoir

Ah, si je le pouvais, je referais le présent à ton image, je sortirais mes plus beaux pinceaux, je peindrais le monde en couleur, j’y mettrais un immense soleil.
Ah, si je le pouvais, je peindrais les courbes du monde avec un pinceau plein de lumière, je t’inviterais à partager mes mots simplement, sans préjugés, sans arrières pensées, juste pour te savoir à mes côtés.
Ah si je pouvais, je briserais la glace de mes deux mains jusqu’à saigner, juste pour me rappeler que les mots que je n’ai pas osé t’écrire, que je n’ai pas voulu te dire, qui n’ont fait que t’éloigner.
Vouloir, n’est pas toujours pouvoir. La vie se met souvent en travers, menaçante, perturbante, déstabilisante. Elle mélange les cartes, glisse des jockers, détruit la donne. La flamme vacillante va faiblir, bien malgré nous, notre volonté va petit à petit diminuer jusqu’à parfois disparaitre. Arrivera l’instant où on ne pourra plus, tout simplement, parce que la vie est ainsi.
Ah, si on osait, si on se disait les mots qui brûlent en nous, si on osait croire au pouvoir de notre volonté, alors nous pourrions, comme un frisson soulever des montagnes.
C’était mon quart d’heure poésie. La réalité, elle, est moins drôle ! On a rarement ce que l’on veut et surtout on est vraiment très limité par notre corps qui souvent nous lâche. Et puis, il y a des moments où on n’y arrive plus. Les écrivains comme moi connaissent bien ce phénomène, les idées qui se bousculent dans notre tête, l’encre qui refuse de couler de notre plume, l’envie qui disparait, parce que les journées sont trop lourdes, mais au fond, le plus important n’est-il pas de garder tout de même « le pouvoir de vouloir » ? J’ai décidé de choisir pour 2017 la sérénité, la liberté ! Je me lance un grand défi écriture que j’enverrais sous pseudo pour évoluer encore un peu, toujours plus, retrouver mon Antoine Bourgnon pour une nouvelle aventure, créer un blog littéraire. J’ai vécu trois supers années avec mes neuf parutions, mais je n’ai plus envie depuis Septembre de pavoiser, cela me fatigue. Je ne veux plus, je ne peux plus, je fais juste ce que l’on me demande pour faire plaisir. Je dois avancer ! Écrire de nouveau pour moi, pour vousle teurs ! Presque cent ventes en une semaine, je ne dois plus ignorer ce signe. Merci à vous d’être là chaque jour par dizaines Sur ceblog.

Pas de commentaires à “ Vouloir n’est pas toujours pouvoir ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|