( 9 mars, 2017 )

Le bonheur d’être grand-mère

Me voilà grand-mère pour la troisième fois à 56 ans, et je suis très heureuse.
Jeune, je ne pensais pas un jour ressentir autant d’émotions. Je passe le flambeau, ma vie a eu une raison d’être et même si j’ai fait de nombreuses erreurs, il en ressort ces merveilles qui sont. Je m’inscris maintenant à part entière dans l’arbre généalogique de ma propre famille devenant des racines. J’ai toujours un serrement au coeur en pensant à ces femmes privées de ce bonheur, non pour celles qui l’ont choisi et qui s’en mordent souvent les doigts arrivées à mon âge, mais à celles qui n’ont pu donner la vie. Comme tout signe du Cancer, je n’aurais pu vivre sans enfant, c’est l’essence de mon existence. Puériculture puis enseignante, maman de cinq enfants, ma vie ce sont eux.
Être grand-mère, ce n’est pas vieillir comme on peut le penser. C’est l’inverse, revivre à chaque naissance, se réjouir du premier sourire, savoir que l’on a réussi une marche, et une bien importante de notre vie.
Lors de la naissance de ma petite-fille, un ami m’avait offert une citation de Hugo.
À moi, de rendre hommage à ce nouveau bébé avec ces quelques vers,

Lorsque l’enfant paraît
« Lorsque l’enfant paraît, le cercle de famille
Applaudit à grands cris.
Son doux regard qui brille
Fait briller tous les yeux,
Et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être,
Se dérident soudain à voir l’enfant paraître,
Innocent et joyeux. »
Victor Hugo

2 Commentaires à “ Le bonheur d’être grand-mère ” »

  1. Tienou dit :

    Je serais tenté de dire : « très juste ». mais je retiens ce propos.
    On ne peut approuver ces paroles comme étant universelles, ou bien assénées, chouettement pensées… Les sentiments, le ressenti d’un grand-parent est quelque chose de tellement personnel.
    Nul ne peut vraiment savoir ce qui se meut dans ses trippes. l’appel du cœur qui vient des siens n’a rien d’universel.
    Mais quand, comme pour toi, c’est une plongée vers le bonheur, alors c’est magnifique et, oui, tes mots sont beaux parce que beau est ce que tu nous transmets.
    Plusieurs fois grand-père également, je ne suis pas très loin quand même de souffler les mêmes mots à qui veut bien l’entendre ;-)

  2. elisabeth dit :

    Bonsoir Sylvie, trois fois grand-mère, je ne savais déjà pas pour les 2 premiers petits enfants. Alors c’est merveilleux. Je n’ai qu’une seule petite fille qui a déjà 16 ans et demi. Je ne pense pas que j’aurai la joie d’être à nouveau grand-mère, mais on ne sait jamais…. Profite-bien de ce bonheur. Bisous et bon week end.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|