( 31 mars, 2017 )

Le jour d’après le dernier jour.

Mon post n’est pas philosophique, pas totalement. J’ai juste envie de parler de ce dernier jour, celui que je vais vivre aujourdhui, cette fin de quatrième période qui fut riche, difficile, mais constructive. Le jour d’après « premier jour des vacances ». Ah ces enseignants toujours en vacances, j’en entends déjà râler (jalousie oblige). Honnêtement, prenez ma place, et après six semaines, et seulement après vous serez autorisé à critiquer !
Qui dit vacances, dit pause réseaux sociaux, mais que l’on se rassure, pas de mon blog. Qu’il vente, qu’il neige, vous pourrez toujours m’y retrouver.
Vous êtes nombreux à me demander où commander 5Secondes, victime de son succès, il est en réimpression.
Revenons à ce jour d’après où je vais profiter pleinement pour reprendre mon stylo et écrire. Depuis Septembre, j’avais perdu l’envie, trop de travail, trop de critiques non constructives liées à la sortie de « 5 Secondes » (ah ces envieux ! On se demande pourtant de quoi …), résultat un découragement provisoire.

J’ai croisé au salon du livre des amis auteurs qui m’ont redonné un nouveau souffle.
J’ai bouclé trois ans d’écriture de romans. J’avais  posé mes mots comme un pansement, très efficace. Je n’en ai plus besoin. Je sais qui je suis, ce que je vaux, et les autres, je m’en moque. Je sais aussi ce que je veux faire, et ne pas faire.
« 5 Secondes » est un peu une porte qui se ferme, un hommage à tous ceux qui ont croisé ma route, à mon mentor (on en a tous un), à cette seconde chance que nous avons tous, à ces actes manqués que l’on regrette, à cerre vie qui reste à savourer.
Go pour une immersion vers un nouveau polar, différent, car j’ai envie d’y mettre une nouvelle recette, un peu comme un défi. On verra si cela plait ou non. Peu importe. Écrire ces romans policiers reste pour moi une vraie passion, et j’attends cet instant avec impatience, ces 5 Secondes où je vais reprendre « mes rushs » de Décembre, mes recherches, pour enfin poser les fondations.
Son titre ? Toujours une couleur, bien sûr ! Laquelle ? J’hésite encore Adelyse et Antoine ? Quelle question ! Ce serait comme déshabiller Agatha Christie de son Hercule Poirot !
En tous les cas, sachez que même si ma fatigue est grande, je suis pleinement heureuse ! Je m’étais donné trois ans pour avoir un petit lectorat. Pari tenu. Mon dixième livre a quelques jours, et déjà de jolies chroniques arrivent.
J’espère simplement qu’il touchera qui il doit toucher.
Et pour conclure, il y a toujours un jour après le jour d’après, même s’il se passe des mois, des années, ce jour existe ! Une bonne raison de croire en la vie, non ?

1 Commentaire à “ Le jour d’après le dernier jour. ” »

  1. Nell dit :

    Ouais j’ai croisé aussi de ces têtes au salon Tu es une flamme dans ce milieu artificiel
    Tu vaux mieux et ton Book wouah j’en suis presque à la fin et je sur kiffe

Fil RSS des commentaires de cet article.

Répondre à Nell Annuler la réponse.

|