( 27 avril, 2017 )

Se libérer de l’attachement

 

Le hasard a voulu que je découvre une vidéo de Jacques Martel « Les petits bonhommes allumettes ». Outre le fait que ce personnage est bien sympathique, j’ai trouvé sa théorie à la fois simple et amusante. Est-elle efficace ? Des milliers de personnes disent que oui, donc pourquoi ne pas essayer. Nous connaissons tous des personnes toxiques, nous avons tous des plaies qui saignent encore, alors dessiner, cela ne coûte rien, au pire cela ne fera rien.

Son principe résulte en quelques lignes. Nous sommes tous reliés à des personnes nocives qui nous encombrent inconsciemment l’esprit, et nous nous empêchons, tout en les empêchant de vivre . C’est ce qu’il appelle l’attachement à bien différencier de l’amour.

Pour lui, l’attachement n’est pas l’amour, car le véritable amour est d’aimer l’autre en le laissant libre. L’attachement le relie à nous, ou inversement.

Pouvoir vivre pleinement notre vie, nous devons couper ces liens conscients ou inconscients afin de vivre sereinement, et éviter de reproduire les mêmes schémas. Un conflit ancien laisse des traces, les petits bonhommes allumettes aident à ne plus garder de rancoeur, un patron nous bouffe la vie , même chose etc

 

Jacques M montre qu’il existe 7 points d’attachement correspondant aux 7 points de conscience, et ces points d’attachement peuvent être conscients ou à l’inverse inconscients.

Je dois donc couper ces liens. Ce n’est pas l’amour que je coupe, c’est l’attachement qui entrave ma vie.

 

Pour se faire, je dois d’abord dessiner « en allumettes » (en clair, un trait) « , ma personne, une tête, un corps, deux bras, deux jambes. Je marque mon prénom et mon initiale, puis pareil pour l’autre que j’ai choisi. Ensuite je mets une bulle de lumière et symbolise par des petits traits. Puis je fais pareil pour l’autre, je relis les liens conscients ou non, et je coupe avec des ciseaux.

Je ne peux utiliser les bonhommes allumettes que pour des situations où je suis impliquée. Je ne peux non plus décider de l’issue, mais selon lui, je ne peux en tirer qu’un bienfait positif.

Alors, face à ce monde où agressivité est reine ou les tensions existent, pourquoi ne pas tenter ces petits bonhommes allumettes ? Cela ne coûte rien et qui sait ?

 

(De nombreux exercices sont proposés dans le livre « Atma, le pouvoir de l’amour »

 

 

IMG_1708

 

2 Commentaires à “ Se libérer de l’attachement ” »

  1. handiparisperpignan dit :

    une belle idée

    Dernière publication sur Les mots d'Ysabelle : encore se taire...

  2. Jenny dit :

    Oh ça peut être intéressant de tester !!! Après tout, ça ne coute rien de tenter !

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|