( 28 avril, 2017 )

Les mots qui libèrent.

Écrire, c’est crier en silence. Cette phrase a une résonance réelle.  Les mots ont un véritable pouvoir. Outils de communication, ils sont là pour créer des liens, mais peuvent aussi parfois en détruire. Qui que l’on soit président de la république ou simple ouvrier, les mots peuvent s’avérer pire qu’un poignard aiguisé. S’en servir à mauvais escient peut être destructeur.

Souvent nous parlons trop, par peur de l’autre, par peur de son jugement, et au final, ces mots qui ne représentent ce que nous sommes, qui ne sont pas « nous » vont pourtant être le bâton avec lequel nous allons être frappés. Les promesses non tenues, les mots d’amour qui sonnent faux, les phrases répétées, tronquées, déformées qui n’ont plus leur vrai sens.

Pensons plutôt aux compliments, aux mots d’amour qui résonnent comme une lumière. Que c’est bon de pouvoir dire sans honte à ceux que nous aimons à quel point notre amour est grand, comme ce poids sur notre poitrine est moins lourd lorsque nous avouons nos sentiments. Peu importe au final ce que l’autre en pense ou en fait, l’important est cette force nouvelle que nous ressentons parce que ces mots nous ont libérés d’un cercueil dans lequel nous nous étions enfermés.

L’erreur que nous faisons tous trop souvent consiste à ne pas dire franchement les choses. Nous avons peur de faire de la peine, de blesser l’autre, de ne pas être à la hauteur, aussi nous prenons des chemins détournés parfois bien compliqués dans lesquels nous nous enlisons. Il est pourtant si simple de crier ce que l’on a sur le coeur … en théorie, car l’autre en face n’est pas toujours prêt, disposé, à nous entendre. C’est un vrai drame que ce mur de l’incompréhension où chacun, convaincu de détenir la vérité, sa vérité au final, va se heurter avec violence à celle de l’autre.

Je pense que nous devrions, lors de chacune de nos conversations, dire à l’autre « Écoute ce que j’ai à te dire, mais surtout entends ! Je ne te veux pas de mal, je veux juste que tu m’écoutes car je souffre. »

Et puis, si au final les mots sont trop lourds, pensez simplement au silence qui parfois en dit beaucoup plus … Certains silences sont plus forts que de longues discussions .

Il est donc important d’apprendre à écouter ces silences afin de lire entre les lignes ces mots qui changent tout.

2 Commentaires à “ Les mots qui libèrent. ” »

  1. handiparisperpignan dit :

    si touchant… bravo

    Dernière publication sur Les mots d'Ysabelle : encore se taire...

  2. Jenny dit :

    Complètement d’accord avec toi ! Très bel article sur la puissance des mots, et des silences parfois aussi, c’est vrai.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|