( 31 mai, 2017 )

Les couples libres.

Dernièrement j’assistais à une discussion sur les couples libres. L’alternance entre les « pour » et les « contre » étaient presque risibles, la plupart des arguments n’en étant pas. Un couple libre est un couple qui se donne l’autorisation avec le sourire d’aimer ailleurs, en général auréolé d’un contrat tacite où chaque partenaire va séparer sexe et amour. Utopie ? J’en suis convaincue. On ne sait jamais à l’avance lorsque Cupidon va lancer sa flèche, lorsque le coeur va l’emporter sur la raison, lorsque l’autre ne sera plus juste un simple objet sexuel, mais quelqu’un que l’on va aimer.

Ces hommes, car une majorité des adeptes de l’union libre sont de sexe masculin, me font toujours rire. Ils sont passionnément amoureux de leur femme, mais ils ne peuvent résister à une autre femme.

Je conçois que pour beaucoup, la frustration est lourde à porter, certaines femmes délaissant leur conjoint pour leur travail, leurs enfants, alors des petits coups dans le contrat de fidélité apportent à ces messieurs une impression de bonheur, mais est-ce si simple ? Notre propre liberté s’arrête à celle de l’autre, et si on est vraiment amoureux, comment peut-on accepter d’imaginer l’autre entrain de batifoler ?

Des sentiments comme la jalousie, la peine peuvent se mettent en travers.

Cette pseudo liberté n’a rien de sécurisante, nul n’est à l’abri d’aimer vraiment cette personne qui n’a rien de commun avec la compagne bien sage, mère de famille exemplaire. Sexe, plaisir, désir vont alors se mélanger avec amour pour ne faire qu’un.

Dans l’absolu, le concept de liberté est intéressant puisque nous n’appartenons à personne. D’un autre coté, je pense que dans une telle décision de couple, il y a toujours d’un côté, celui qui en a vraiment envie, et l’autre qui par amour va accepter cette condition, pour garder son conjoint (car « l’acceptant » est en général l’homme).

On n’est pas infidèles par hasard. Cela n’arrive que lorsque l’on ouvre une porte, lorsque l’on ne trouve plus ce dont nous avons besoin. Alors on va chercher inconsciemment la personne qui va combler nos désirs.

Un couple libre est un couple qui se dit fidèle, et qui au final ne l’est pas, mais l’infidélité n’est-ce pas de délaisser l’autre, de ne plus rien attendre de cette personne, de cesser de conserver l’autre comme unique. N’est-on pas au final tous des couples libres dans nos têtes ? Car qui n’a pas été sexuellement parlant fidèle, et pourtant totalement infidèle dans ses rêves ?

Au final, chaque relation est différente, le tout reste de ne jamais faire volontairement souffrir l’autre. D’accepter de pouvoir tomber amoureux, et de savoir que cet amour interdit, s’il n’est pas vécu avec sérénité, provoquera des dégâts considérables voire irréparables dans le couple.

2 Commentaires à “ Les couples libres. ” »

  1. handiparisperpignan dit :

    une belle reflexion bisetets

    Dernière publication sur Les mots d'Ysabelle : Il y a des ruptures

  2. Jenny dit :

    bah je pense comme toi, que dans un coupe libres, y en a toujours un qui « accepte » par amour… Tout simplement !!!

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|