( 6 juillet, 2017 )

Et puis un jour, on n’y croit plus

On y a cru, oh oui, qu’est-ce qu’on y a cru. À tel point que nos proches s’en souviennent. On y a cru avec une telle force que d’un effleurement de doigt, on aurait pu faire tomber une montagne. On y a cru à ces rêves insensés que l’on nous a fait miroiter, à ces phrases sucrées, à ces toujours, à ces compliments saupoudrés.

Alors, on a patienté longtemps, très longtemps,on a continué de croire aux promesses même si elles sonnaient de plus en plus faux. Impossible de ne pas y croire, ce serait renier une réalité que l’on s’est forgée, que l’on a construite, une sorte de mirage. Renoncer est cruel, fait mal. Et puis un jour, il y a toujours un jour, on se réveille parce qu’il le faut, parce qu’on s’enfonce, parce que la vérité jaillit, un jour simplement, on n’y croit plus.

Alors on fait semblant, un temps, pour se donner une contenance, pour ne pas se renier totalement, pour garder un soupçon d’espoir. Mais on n’a beau faire, on a beau essayer de construire un château d’illusions, la sombre réalité s’impose, on n’y croit plus. Alors, on souffle avec force sur le château de cartes, et tout en le regardant s’effondrer, on pleure sur cet espoir déçu. Un temps, car une autre lumière vient de naître à l’horizon, et si, et si, on se lançait à croire de nouveau ?

2 Commentaires à “ Et puis un jour, on n’y croit plus ” »

  1. handiparisperpignan dit :

    on y croit toujours bisettes

    Dernière publication sur Les mots d'Ysabelle : Se balancer..

  2. FloCarcassonne dit :

    Si on part du principe que la vie n’est qu’un prêt et non un acquis, se réveiller le matin de profiter encore d’une journée pleine d’aventure fait de nous des chanceux
    Alors on y croit !
    Bonnes vacances à toutes et tous

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|