( 31 août, 2017 )

Les pervers narcissiques

Ils sont parmi nous ! Non, ce ne sont pas des ovnis, ce sont juste des personnes que vous connaissez, que vous aimez peut-être, des pervers narcissiques. Ils sont partout, toxiques, manipulateurs, sans une once d’empathie. Ma route en a croisés, plus qu’il ne fallait. Longtemps, je me suis sentie coupable de les avoir laissés entrer dans ma vie, de les avoir tout simplement parfois aimés. Femmes ou hommes, ils véhiculent le même schéma, souvent bien difficile à prouver. Manipuler les autres est facile. Qui n’a pas cherché à faire du charme à son père ou sa mère enfant pour obtenir ce qu’il voulait. La différence avec un PN se fera dans la volonté de jouir de ce pouvoir. L’autre, qui ce soit dans une relation d’amour ou d’amitié, ne sera qu’un pion qui n’existera que pour apporter au PN ce que lui a besoin pour exister, sinon cet autre ne sera rien. Preuve en est le nombre de PN voyant leur proie leur échapper ou se ramollir qui n’hésiteront pas à frapper le coup de grâce de la manière la plus vicieuse possible.

Face à un pervers narcissique, vous n’aurez jamais raison. Il sera toujours la victime. Ce sera toujours de la faute d’une autre personne si le ciel s’écroule, vous serez toujours responsable de ses moindres malheurs. Se remettre en cause sera pour lui impensable. Il sait par définition qu’il ne peut avoir tord, que l’autre est coupable, et s’il ne sait pas encore de quoi, il trouvera le moyen que ses affirmations se justifient.

Les femmes PN sont encore plus subtiles. Ce seront vos amies, elles auront creusé une tombe à vos côtés, vous tiendront la main pour la lâcher au pire moment, celui où vous aviez vraiment besoin d’elles. Les hommes aussi, ceci étant. Ils vous laisseront avec un immense vide, car ils auront tout fait pour que vous les aimiez, pour que vous les admiriez, créant une pseudo dépendance dont ils vont jouir de la rupture. La plupart des pervers narcissiques sont des personnes extrêmement intelligentes presque hors norme. Elles auront donc un raisonnement qui n’acceptera pas d’être contré. Ils ont raison. Ils ne chercheront ni à communiquer avec l’autre ni à le comprendre, ils ne peuvent pas, ils ne savent pas, et surtout cela leur enlèverait ce pouvoir qui les rend si forts.

J’ai lu un article récemment expliquant que le pervers narcissique n’avait pas le courage de dire ce qu’il pensait et faisait passer ses messages par de tierces personnes, tout en jubilant à l’avance de l’impact que les flèches allaient procurer, qu’il était obsédé par l’image sociale, que c’était le pire égocentrique qui soit, et surtout que ces êtres ne s’attaquent qu’aux « belles personnes « , aux naïves, à celles qui laissent apparaître des failles.

J’avoue qu’il m’a toujours été très difficile de reconnaître un PN peut-être parce qu’ils sont très loin de ce que moi je suis. Je suis souvent tombée sous le charme de femmes ou d’hommes PN car il faut bien le dire, au premier abord, ils sont adorables, charmants, prêts à aider sans contrepartie, cultivés, fascinants. On se sent tellement en confiance qu’on croit en leurs attentions. Ces personnes représentent tout ce dont on a rêvé, l’amour parfait, l’ami(e) idéal(e), on surfe sur un vrai bonheur sauf que … tout va basculer, sans raison véritable, sans explication, le couperet va tomber.

Vous vous retrouvez avec un manque total de confiance en vous, brisé, sans envie. Ce PN vous aura tout pris.

Au final, cet autre qui a tant compté vous aura rayé de sa vie en une nuit, alors que vous allez mettre des mois voire des années à l’oublier. Lui sera déjà passé à une nouvelle victime.

La théorie est facile, la pratique bien plus difficile. Se libérer d’une telle relation toxique n’est jamais simple, surtout s’il y a des sentiments forts qui existent.

Le pire, dans la grande majorité des cas, ce sera l’autre, ce manipulateur qui va se désintéresseraient de sa proie, mais la victime va continuer malgré sa souffrance à aimer ces personnes, à espérer leur retour, à s’accrocher à ces jolis souvenirs partagés. Eux, les vrais PN,  ils ne reviendront jamais.

Les PN sont pires que l’encre tombée sur du bois ! On a beau frotter à la javel, ils vont laisser dans leur sillon des traces dont l’autre ne se débarrassera jamais. Le seule solution, ne pas les faire entrer dans vos vies, car une fois la porte ouverte, pour vous, il sera bien dur de la fermer.

 

4 Commentaires à “ Les pervers narcissiques ” »

  1. handiparisperpignan dit :

    j en ai croisé un aussi pendant 15 ans…. je crois que tu as bien résumé, il y a tout. amitié

    Dernière publication sur Handiparisperpignan : Conquérir le monde...

  2. Marie-Claude ROBERT dit :

    Comme tu as raison ! moi aussi, je pense avoir été victime d’un PN me laissant un vide en moi. J’essaye del’oublier et de penser à autre chose mais c’est très dur. Bien amicalement

  3. Grammond dit :

    C’est tout à fait ça! Etant une proie rêvée pour les PN, je n’ai pas du tout été surprise de développer Hashimoto après deux ans de corps à corps au travail avec une redoutable patronne (et une voisine, je me sens cernée!). A force d’avoir envie de hurler, à force de se contenir pour ne pas le faire, à force de se taire parce que l’entourage ne comprend pas mieux le harcellement que la maladie…on replie ses ailes de papillon. Mais quand on ne peut plus se dire, on crève à petit feu!

  4. Laurence dit :

    Tout est dit sauf leurs noms et Dieu qu ils sont nombreux

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|