( 2 septembre, 2017 )

Les choses dont on se rappelle.

On a tous en mémoire ces choses que l’on ne peut oublier pour différentes raisons, et celles que l’on a complètement oubliées. J’ai envie de penser qu’après 50 ans, c’est peut-être une bénédiction. Une vie, c’est bien long, c’est surtout bien lourd, et comment pourrions-nous avancer si nous devions chaque jour porter sur nos épaules un sac de plomb ? Peut-être dès années de vie nous entrainent à sélectionner ce qui est important, ce que l’on doit garder, mais qui ne nous fera pas de mal.

Oublier, c’est se donner la possibilité de sortir de la routine, c’est briser la monotonie, briser la répétition. Si nous passions notre vie à vivre dans nos souvenirs, nous serions enchaînés contraints de revivre en boucle nos erreurs.

Curieusement, il y a ces évènements qui pourtant ont compté, ont été heureux, et que  pourtant nous allons oublier. D’autres, que nous rêverions de voir s’effacer définitivement, continuent de nous coller à la peau, de nous poursuivre, de s’incruster dans les plus petits pores de notre peau.

Il y a ces choses dont on se rappelle, ces cicatrices qui vont rester telles des traînées blanches, et même si elles ne s’effacent pas, nous ne devons jamais justement oublier que sans ombre, il n’est point de lumière.

Pas de commentaires à “ Les choses dont on se rappelle. ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|