( 27 février, 2018 )

Cette porte qui se ferme définitivement

« Tu l’entends ? Elle vient doucement de se fermer, cette porte que j’avais laissée si longtemps entrebâillée. » On a tous un jour décidé de tourner définitivement la clé, simplement parce que c’est nécessaire parce que l’on est resté tellement de mois ou d’années les yeux fixés sur cette porte que l’on ne voulait pas fermer, que l’on en avait presque oublié, que juste à côté, une nouvelle porte venait de se dessiner, une porte qui menait vers de nouveaux défis, vers des rencontres que l’on avait involontairement occultées, vers un bonheur nouveau au goût sucré que l’on avait oublié. Il est important de jamais se décourager, de se pas laisser trop longtemps une porte  entrebâillée même si une promesse faite avec sincérité doit-être abandonnée, la vie ne se pas dans le passé.

Et puis toi, si tu es si découragé, prends simplement le temps de chercher la bonne clé, celle qui t’offrira au final la porte de ta propre liberté.

 

40315939-ED43-4C38-898C-E3AC283AD26D

 

1 Commentaire à “ Cette porte qui se ferme définitivement ” »

  1. handiparisperpignan dit :

    oui Sylvie

    Dernière publication sur Les mots d'Ysabelle : encore se taire...

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|