( 11 mars, 2018 )

Réécrire un manuscrit.

 

Les relations éditoriales tout comme les relations amicales ou amoureuses ne sont pas éternelles. Un jour, on va avoir le vent en pourpe, un autre ce sera l’inverse. C’est ainsi qu’un manuscrit édité va se vendre, tandis que le suivant aura moins de lecteurs. C’est la vie. Parfois on se retrouve aussi avec des livres qui n’ont pas pu être mis en avant faute de promotion, de visibilité, ou simplement de « pas de chance ». Il ne faut pas s’en soucier. Un jour, l’attente peut-être longue, on va récupérer notre bien, car nos mots nous appartiennent même si nous en faisons don à un éditeur pour quelques années. À ce moment-là se pose le vrai souci, que faire ? Doit-on réécrire notre manuscrit pour lui redonner une nouvelle vie ou l’abandonner dans un fond de tiroir ?

Je me pose souvent la question, ayant plusieurs livres qui ne sont plus en vente que j’ai très envie de remettre au goût du jour, quitte à réécrire, en gardant l’idée de base.

D’autres, en particulier mes polars qu’Evidence édition souhaite éditer … donc un plongeon vers une réécriture … pas si simple quand on a tant de livres à écrire ou à lire.

Une réflexion se pose, et vous, amis auteurs, votre avis ?

1 Commentaire à “ Réécrire un manuscrit. ” »

  1. Tienou dit :

    Tu sais très bien pérenniser tes œuvres. N’hésite pas : plonge ;-)

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|