• Accueil
  • > Mars 2018
  • > Notre cerveau qui nous joue des tours « l’effet mandela »
( 13 mars, 2018 )

Notre cerveau qui nous joue des tours « l’effet mandela »

 

Certaines maladies de la mémoire nous font voir des choses différemment, c’est le cas de la Démence de Corps de Levy dit DCL, puis il y a ce phénomène particulier tout nouveau que l’on nomme l’effet Mandela. Je suis tombée par hasard dessus en cherchant les nouveautés sur DLC et j’ai eu l’impression de tomber dans une série fantastique. Comme quoi, notre cerveau ne nous a pas livré tous ses secrets.

Ce phénomène ( nous ne débattrons pas sur sa véracité scientifique) indique que notre culture collective est parsemée de déformations de la réalité que de nombreuses personnes acceptent, pensant que la mémoire est versatile, c’est ce que l’on nomme l’effet mandela.

Ce phénomène fut porté par Fiona Broome et ses amis qui affirment : « l’effet Mandela n’est pas la preuve empirique de la plasticité de la mémoire humaine, c’est celle de l’existence de réalités parallèles qui s’entrechoquent de temps en temps. »

Quand je disais, digne d’un vrai roman de SF !

J’aime particulièrement une phrase trouvée sur Internet. « En désespoir de cause, armons-nous du principe du rasoir d’Ockham qui stipule que la théorie la plus simple est souvent la plus vraisemblable, et interrogeons-nous : est-il plus probable que notre réalité ne soit qu’une version parmi d’autres et que seul un petit nombre de personnes possède la capacité de détecter ses fluctuations grâce à une mémoire infaillible, ou que l’effet Mandela soit la simple preuve que notre cerveau passe son temps à travestir les faits. »

Je suis encore plus restée « sur le cul » lorsque j’ai découvert sur un article que certaines vérités que l’on pense « vraies », ne le sont pas. On nous donnait l’exemple de la phrase très célèbre de la guerre des étoiles « Luke, je suis ton père » de Dark Vador, et bien non, jamais il n’a dit ça à son fils ! J’aurais donné pourtant ma tête à couper que oui !

Regardez sur Internet et vous serez abasourdis par la liste « d’images collectives fausses »

Pourquoi ? Avons-nous à faire à une dissonance ou à un phénomène plus complexe de notre cerveau ? Cela laisse sacrément à réfléchir sur notre relation avec les autres. Comment pouvons-nous nous comprendre si au final nous fonctionnons sur le mode d’univers parallèles où nous ne nous rencontrons que par phase ? :) :) :)

Pas de commentaires à “ Notre cerveau qui nous joue des tours « l’effet mandela » ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|