( 15 avril, 2018 )

Pensées positives …

Vacances j’oublie tout, je me plonge dans la finalisation de mon prochain recueil « Maladies thyroidiennes, dévoreuses de vie » qui paraîtra courant 2018 chez Evidence éditions, puis ce sera le début de l’écriture de mon prochain polar, puis le bruit des vagues … le tout loin des réseaux sociaux. Je prends une pause bien méritée, même si mes articles continueront à être postés, seul moyen dans notre société d’être lus. Justement parlons d’elle, culpabilisante, stressante, influant sur ce lien  psy et émotions,  pouvant s’avérer néfaste voir dramatique pour notre corps. Apprenons à être vraiment heureux, à aimer tout simplement sans rien attendre en retour, à sourire au soleil même si on nous prend pour des fous. Ceux qui me connaissent savent que la route de ma vie fut toujours peuplée d’obstacles, hier, ma maman a franchi encore une étape vers le non-retour. Mon corps en souffre, heureusement que j’ai appris à pratiquer aussi bien la sophrologie que la EMDR. Heureusement aussi que vous êtes nombreux à me dire ces mots qui font du bien. Justement, il est donc important d’apprendre à vivre heureux très jeune. Régulièrement, je propose à mes élèves d’écrire des phrases qui font du bien, nous en discutons ensuite, cherchons les mots les plus « gentils » qui existent. On pourrait penser que c’est facile, il n’en est rien. Dire du bien des autres, penser positivement, n’est plus instinctif. Les gens jugent, tranchent, sans réfléchir aux conséquences de leurs actes. Un mot violent peut détruire une vie. Si cela arrive, il ne faut pas laisser ces souvenirs perdurer et apprendre à les effacer pour pouvoir avancer.

Cela ne se fera pas en un jour, mais après quelques mois d’écoute ce votre corps, vous allez apprendre à vous aimer de nouveau, à aimer surtout la vie. Pour ceux qui n’arrivaient à tenir debout que blindés de médicaments, cette période est révolue. Fini les petites pilules de toutes les couleur, place aux véritables couleurs de la vie. Le passage obligé sera celui où vous oserez enfin vous réconcilier avec l’enfant qui est en vous pour surpasser cette frustration qui vous rend si négatif. Autoriser cet enfant à hurler sa douleur, sa peine, à parler de ses blessures, des pertes qu’il a subies.

Une fois cette route effectuée, presque par magie, vous ne serez plus attiré par les pensées négatives. Tel un tableau dessiné par de jeunes enfants, vous sourirez un peu bêtement à la vie, heureux simplement d’exister, heureux de savoir aussi que vous rendez d’autres personnes heureuses, et surtout, et c’est un des points les plus importants, heureux du bonheur des autres. Vivre positivement ne serait-il pas le secret d’une vie épanouie ?

Un élève m’a fait ce dessin « pour que je ne me trompe pas de chemin » durant mes vacances … mignon, non ?

 

8FB7A862-25E0-4B92-8CEA-451579698029

Pas de commentaires à “ Pensées positives … ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|