( 26 mai, 2018 )

Cimetière, lieu de paix

 

J’aime depuis toujours la calme des cimetières, rare lieu de verdure dans nos villes où ne trône que le bitume. Ce n’est pas un endroit que je considère comme triste. J’aime aller y faire un petit tour prenant prétexte de passer devant la tombe de ma grand-mère,  respirant à pleins poumons une illusion d’air non pollué. Écoutant à chaque pas, les petits oiseaux qui virevoltent, entourant au passage un arbre de mes deux bras pour y puiser un peu d’énergie. J’aime ce cimetière où les mots dansent dans ma tête, des idées pour un nouveau roman que je n’aurais certainement pas le temps d’écrire. Peu importe. Un moment où je me retrouve avec moi tout simplement. Sur un banc, tout simplement.

Certains ne manqueront pas de souligner que c’est un peu morbide, que bientôt ce sera mon tour, je n’y pense même pas. J’ai choisi « pour après » l’incinération, donc cet endroit n’est pas pour moi, ne verra pas ma tombe. Il ne verra que l’essence de mes mots qui se dessinent, l’arc-en-ciel de mes rêves .

 

Pas de commentaires à “ Cimetière, lieu de paix ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|