( 28 mai, 2018 )

Pourquoi une thérapie EFT ?

Longtemps le mot thérapie était associé à déséquilibres psychologiques ou même folie, heureusement les temps ont bien changé, et différents types de soin existent. Une personne qui demande de l’aide ne doit pas être montrée du doigt. Ce n’est pas une démarche facile. Il faut  le vouloir, que le désir de franchir ce cap vienne de soi et non d’une tierce personne. Par hasard, un hasard qui n’en est certainement pas un, j’ai découvert la thérapie EFT. J’étais au ras du burn-out, même si de l’extérieur, personne ne pouvait s’en apercevoir. Là encore, je suis tombée sur une personne qui a au premier coup d’œil compris ce dont j’avais besoin et qui m’a orientée vers une excellente thérapeute, qui m’a aidée à renaître.

Cette thérapie, outre le traitement de base comme n’importe quelle analyse consistant à dire ce qui fait tant souffrir o, ce qui est au fond de soi , l’EFT consiste en des techniques qui utilisent des tapotements du bout des doigts sur des points d’acupuncture. Associé à une thérapie EMDR ( dont j’ai déjà parlée) cela fait de vrais miracles. Il est très important de pratiquer avec un bon thérapeute, car même si cette technique peut s’utiliser seule, en cas de vrai traumatisme, il est nécessaire d’aller au fond du problème, de débroussailler les herbes avant de s’assoir dans le champ.

Enlever la charge émotionnelle de l’événement pénible est une vraie bénédiction. Je me revoie la première fois que j’ai pris rendez-vous. J’avais du mal à respirer, mal au dos, mal à la tête. Je mettais tout sur le dos d’Hashimoto, c’était bien plus facile que d’accepter de réaffronter le choc du traumatisme que j’avais subi. Je n’y croyais pas vraiment, il faut bien le dire, mais j’en avais assez de ces douleurs qui ne cessaient plus. Et puis tapoter simplement sur des points, cela n’était pas bien méchant. Je me savais réceptive aux énergies, ce fut une des raisons pour lesquelles mon corps s’était tant détruit. J’absorbe les énergies négatives, la méchanceté humaine et je la stocke.

Là, j’ai appris à défaire ces noeuds, à rejeter le négatif, à dire non aux parasites, à autoriser l’énergie à circuler de nouveau. Petit à petit, au fur et à mesure des séances, la douleur, la peine, les angoisses, le traumatisme, tout s’est estompé, même le mal de dos. La destruction de ma thyroïde s’est ralenti. Je m’autorisais de nouveau à exister.Cela ne se fait pas en un jour. Il a fallu des mois, mais l’avantage est la non récidive.

Bien sûr, c’est une thérapie comme beaucoup d’autres fortement décriée. Logiquement, pas de médicament, donc pas de profit.

En ce qui me concerne, je dirais juste qu’il me semble important de ne pas pratiquer seul, de ne pas pratiquer que l’EFT, que la thérapie psychologique est indispensable pour aller au fond du problème, et surtout qu’il est très important que ce soit associé à une thérapie EMDR. Trouver aussi le bon praticien, car 80% sont des charlatans n’ayant fait qu’une formation rapide ( un peu comme la sophrologie ou le reiki)

Après, la médecine s’opposera souvent à ce genre de pratiques en dissonances avec le sacro saint pouvoir médical, et ce seront souvent des médecins homéopathes ou des ostéopathes qui vont orienter vers ces disciplines, simplement parce qu’eux écoutent le malade plutôt qu’un simple Larousse médical. On sait tous qu’à partir du moment où la Science émet un doute, le soin va se voir attribuer l’étiquette d’imposture. Et pourtant, tant de personnes furent aidées par le magnétisme, l’hypnose, l’auriculothérapie, l’acuponcture, la sophrologie,  et j’en passe, des soins parallèles qui ont aidé tellement de personnes. Une fois encore, est-il vraiment nécessaire de tout comprendre ? Pourquoi ne pas simplement se dire que cela marche ? Que cela peut aider ? Que grâce à cela, on peut de nouveau respirer, avancer, pardonner, et dessiner de nouveau le mot Bonheur …

D49A79A6-8DD4-4FC4-BF63-777F37321C98

 

Pas de commentaires à “ Pourquoi une thérapie EFT ? ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|