( 30 mai, 2018 )

Vivre heureux

Nous souhaitons tous vivre heureux, tout commz nous sommes souvent prêts à sacrifier nos désirs pour voir ceux que nous aimons heureux. N’y a-t-il pas de plus grand amour que de laisser partir celui que l’on aime parce que l’on sait qu’il sera plus heureux sans nous ?

 

Pour y arriver, il faut savoir aimer, totalement, sans rien attendre en retour, même si c’est un peu utopique, car au fond on attend toujours, un peu de temps, un peu de plaisir, un peu de toUt … Pour y arriver, il faut surtout être heureux soi-même, sinon la frustration va naître, et là, c’en est fini du bonheur. Un pas de trop, et la souffrance prendra la place, un pas de moins, et nous passerons pour des égoïstes. Comment aimer vraiment tout en restant pleinement heureux ?

J’ai toujours essayé de fonctionner en me disant qu’il faut vouloir être heureux. Je rencontre trop de personnes foncièrement négatives, déprimées, ruminant leurs échecs. L’échec fait partie de la vie, et comme je le dis sans cesse à mes élèves, pour savourer la réussite, il faut être passé par l’échec. Il faut apprivoiser l’échec.

 

Nous ne sommes pourtant pas nécessairement programmés pour être heureux, car notre patrimoine génétique a été façonné pour la survie de l’espèce. En cas de danger, nous aurons peur, prendrons la fuite, que des émotions négatives. En cas d’agression verbale, nous ressentirons de la colère, parfois l’inverse. Donc ces émotions pas bonnes du tout pour notre bonheur envahissent bien malgré nous notre vie. Certaines personnes passent leur temps à se plaindre, à tel point qu’elles n’ont plus comme référence que ce statut de victimes. Elles ne vivent que dans leurs propres malheurs, s’en délectent même, et finiront par dire que toute leur vie fut malheureuse. Mais elles l’ont inconsciemment cherché. C’est bien plus facile d’être triste qu’heureux, car le bonheur fait peur. Triste, vous trouverez des bonnes âmes pour vous écouter. Heureux, les gens vont vous fuir.

Regardez simplement les réseaux sociaux, un post triste va apporter des dizaines de commentaires, tandis qu’un post heureux en aura très peu.

Ce qui signifie que vouloir être heureux, c’est accepter d’être bien avec soi, en sachant que l’on sera peut-être beaucoup plus seul. Aimer, donner sont primordiaux. Trop souvent les gens retournent leurs émotions négativement au travers de sentiments comme la jalousie, la rancune, le ressentiment, la frustration, s’enlisant dans des besoin utopique de toujours avoir raison; certains de leurs convictions, convaincus que les autres ont tord. Pourquoi chercher à détruire les autres ? Pourquoi refuser ce bonheur de dire de jolies choses ?

On ne peut aimer tout le monde, aussi plutôt que de jeter sur les autres un regard cynique ou malveillant, l’indifférence reste la meilleure chose simplement pour préserver ce capital bonheur. On ne peut-être aimé de tout le monde, c’est pareil, fuyons ceux qui ne nous aiment pas.

 

Libérés de la moindre trace de négativisme, savourons le bien-être, privilégions les bons moments, échappons aux personnes nocives, dessinons-nous des tableaux où la magie règne, n’hésitons pas à nous réjouir du bonheur des autres, car cette énergie va nous remplir nous aussi de joie.

 

4EF56DB5-1408-4DE8-87E3-3E9134DEE9E3

Pas de commentaires à “ Vivre heureux ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|