( 9 juin, 2018 )

Et puis un jour …

 

Et puis un jour, on se réveille, on ouvre la fenêtre, et on éclate de rire. La vie est belle. Des claques, on en a reçues, des larmes, on en a versées, mais curieusement tout finit toujours par s’oublier, peut-être pas totalement, mais au moins la souffrance n’existe plus. On se souvient avoir eu mal, on se souvient aussi que l’on nous a fait mal, mais plus rien n’a d’importance.

Et puis un jour, on se rend compte que l’on a complètement tourné la page. Les souvenirs qui restent sont tels des nuages qui défilent. Parfois, on en attrape un, juste pour se faire du bien, un bon, évidemment. On se rappelle l’intensité, l’évidence, ce qui fut si bien. On tourne le dos à la réalité, aux questions sans réponse.

Et puis un jour, on n’y pense plus, non que l’autre ait totalement disparu, de nos mémoires usées. Simplement, le temps a passé. La vie a continué. D’autres mains, nous avons serrées, d’autres doigts attrapés.

Et puis un jour, même ton visage s’est effacé …

Alors ce jour-là, on ouvre grand la fenêtre, et on rit, on rit, à gorge déployée, on rit de ce que fut notre naïveté.

Ouvrez grandes vos fenêtres, c’est le secret de votre liberté.

 

3E9659E3-2DE8-431D-8C88-C90616ACF411

2 Commentaires à “ Et puis un jour … ” »

  1. 010446g dit :

    Très vrai!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Mépriculture

  2. abyssofmyheart dit :

    C’est un bel article rempli d’espoir et d’amour. A quand mon tour, je me le demande bien…

    PS: je suis nouvelle et je t’invite à venir jeter un petit coup d’oeil sur mon blog
    Voici le lien: http://abyssofmyheart.unblog.fr/
    Bonne journée à toi <3

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|