( 11 juin, 2018 )

L’érotisme à la télévision.

 

« Regarde Sense 8 saison 2, on parle de la reproduction à la fin de la saison  ». Intriguée, et ayant déjà visionné sur Netflix les deux saisons, je jette un coup d’œil et remarque qu’il vient de sortir un second final. Par curiosité, je ma lance. J’avais beaucoup aimé l’originalité de cette série, ce don sensitif qui reliait ces groupes. Effectivement, la série se termine par une scène très longue de plus de dix minutes … bien éloignée de ce que j’avais imagé ! J’étais en train de regarder une partouze très érotiquement tournée, mais bien une partouze !

J’aime l’érotisme, j’aime écrire des scènes d’amour, j’aime en vivre, et là le spectacle était joli, mais un enfant de dix ans peut-il comprendre un tel spectacle ? Je rappelle que les séries de Netflix peuvent être visionnées sans autorisation si les adultes ont souscrit à un abonnement.

La scène était belle, bien tournée, respirant l’amour, mais y a-t-il beaucoup de partouzes qui respirent l’amour ?

Cette série fantastique où ces sensitifs ressentent les émotions des autres, l’orgasme ultime ressenti par tous, c’est magique, mais cela reste un film …

Autant ceux qui pointent l’érotisme du doigt comme un péché mortel me font rire, autant ces parents qui laissent leurs gamins seuls devant de telles séries, je fais la grimace. Mais peut-être ne suis-je plus de ce siècle ?

 

FB203AB8-2A64-4CE5-8563-97BA6929BBB0

Pas de commentaires à “ L’érotisme à la télévision. ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|