( 13 juin, 2018 )

Comment reconstruire une confiance ébréchée ?

Certaines personnes ne méritent pas que l’on s’arrête de nouveau sur eux, en particulier ceux à qui on lance des bouteilles à la la mer ou à qui on offre une deuxième chance. Reconstruire une confiance fissurée est donc impossible ?

Jeune, je vous aurais dit que oui. J’étais intolérante parce que j’étais jeune. J’avais tendance à penser que les autres fonctionnaient comme moi, honnêtement, directement, sans faire semblant, en clair, qu’il n’y avait pas besoin de mots pour se comprendre. La vie m’a fait tomber dans le milieu redoutable des adultes où rien n’est clair, où la confiance peut-être mise à l’épreuve, parfois brisée, parfois même effacée.

Seulement, le recul m’a montrée que l’on ne se fait pas poignarder (sauf par des fous) par hasard. Il y a des signes que l’on refuse de voir, des phrases que l’on n’a pas voulu entendre qui nous ont conduit à ouvrir une brèche de vulnérabilité qui pouvant laisser des traces, seulement rien n’est figé. On peut toujours tout reconstruire, mais il faut être deux pour le vouloir sinon toute tentative sera inutile. Certaines personnes restent des années sans pouvoir avancer, et même un geste vers eux sera inutile ou sera interprété comme une agression, alors qu’on voulait juste offrir une seconde chance.

Se reconstruire, c’est d’abord reconnaître ses fautes. On peut ne pas avoir tout compris « avant », on peut avoir fait du mal sans le vouloir, par contre en avoir fait volontairement, c’est mal. Il faut donc accepter d’avoir mal agi et s’excuser. On peut parfois agir mal parce que l’on aime trop.

Ensuite, il ne faut rien attendre de l’autre. On peut lancer une bouteille à la mer, vouloir à tout prix se réconcilier, mais si l’autre est passé à autre chose, rien ne peut y faire. Bien sûr, il faut s’excuser sincèrement, de toute son âme. Je pense à une ancienne amie qui ne cesse de revenir en s’excusant et qui recommence deux jours après, on n’y croit plus ! Je ne peux plus lui faire confiance.

Ce n’est pas pour cela que je lui en veux, car la rancune est un sentiment naturel, qui a pour défaut principal de mettre des chaînes qui entravent. L’homme par principe ne veut pas revenir sur ses idées, sur ses jugements, parce que cela voudrait dire qu’il s’est trompé.

Je connais des personnes qui ont construit tout un scénario qui ne repose sur rien de vrai, mais ils ne peuvent détruire leurs convictions, sinon cela voudrait dire qu’ils ont fait dès le départ une erreur, grave, et pour eux, c’est insoutenable.

Reconstruire la confiance, c’est déjà laisser le temps au temps, ne pas se précipiter, effacer la douleur, se souvenir de ces moments où la confiance existait, et surtout ne pas imposer une norme de confiance. Chaque individu est unique, c’est ce qui fait que chaque confiance l’est aussi.

 

 

 

 

Pas de commentaires à “ Comment reconstruire une confiance ébréchée ? ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|