( 25 juin, 2018 )

Qu’est-ce qui pousse chacun à écrire ?

 

Un auteur dernièrement m’a pris de haut pour me dire que j’étais altruiste et stupide car je n’écrivais que pour le plaisir des mots. En clair se faire plaisir, beurk , quelle honte ! Avant, je me serais sentie coupable d’être ce que je suis, aujourd’hui, je m’en moque complètement. Faire passer ses besoins avant ceux des autres sans rien attendre en retour n’a rien de stupide. Trop longtemps, j’ai choisi le bonheur et l’équilibre des autres, avant le mien. Je ne regrette rien,

Pourquoi une telle réaction allez-vous me dire ?

Une fois encore parce que notre société ne reconnaît que le profit, le pouvoir et l’argent. Écrire pour le plaisir fait ricaner « les vrais écrivains » qui eux n’écrivent souvent même plus leurs propres livres, se contentant de pondre l’Idée qui sera ensuite mis en style par « des nègres », qui ne toucheront qu’un salaire alors que le roi du best-seller encaissera des euros trébuchants. Réalité connue, poussée par les grosses enseignes éditoriales pour qui seul le chiffre compte.

Qu’est-ce qui me pousse à écrire ? Je ne sais pas au fond, un besoin de sortir tous ces mots qui font la farandole dans ma tête, une envie d’écrire des histoires pour m’amuser, moi en premier, ensuite pour ceux, et seulement ceux qui en auront envie.

Je ne sais pas si mes mots touchent, s’ils atteignent leurs cibles. Je sais que certains comme toujours vont dénigrer mes articles les traitant de « féministe », « sexiste », voire «  simpliste ». J’ai lu de nombreux commentaires sur mon blog. C’est leur droit. Cela ne cassera pas ma plume.

J’ai beaucoup de manuscrits en cours, une bonne dizaine, polars, romans, jeunesse, et ils se remplissent au gré de mes humeurs, de mes joies, de mes envies, de mes coups de coeur, de mes coups de folie .

Qu’est-ce qui me pousse ? La vie, l’amour, le désir, les rêves, être tout simplement …

2 Commentaires à “ Qu’est-ce qui pousse chacun à écrire ? ” »

  1. Tienou dit :

    Ma plume joue sa partition sur une corde un peu différente. Je suis souvent animé par le désir autant que la nécessité intérieure de « fouiller » un peu un sujet, une époque (sous un certain angle, mon prisme à moi) donner un coup de projecteur qui m’est tout personnel sur un évènement, une situation.
    Ainsi parfois je ne glisse mes mots que sur quelques pages (3–4), l’idée m’étant plus chère que l’élucubration ;-)

  2. Sandrine MARCELLY dit :

    Vous écrivez parce que ça vous fait plaisir, c’est quand même le plus important. En plus, ça fait plaisir aux lecteurs et tant mieux, c’est du bonus pour vous et pour eux.
    Quand aux grincheux, ceux qui ne fonctionnent qu’au profit.. eh bien, ils se privent de l’essentiel, je crois. Merci à vous d’avoir envie d’écrire.

Fil RSS des commentaires de cet article.

Répondre à Sandrine MARCELLY Annuler la réponse.

|