( 10 août, 2018 )

Quand l’amour est mort …

Il n’y a pas un seul mois cette année où je n’apprends la séparation d’un couple que j’ai côtoyé. Toujours difficile la fin d’une relation qui souvent pèse comme un échec. Comment être certain que c’est vraiment la fin ? Je pense qu’il n’existe pas à notre époque un seul couple qui va passer sa vie sans se voir fléchir à un moment.

C’est normal, un couple est formé de deux personnes différentes, qui ne vont pas évoluer nécessairement au même rythme. Il peut alors arriver que l’on se réveille en se disant juste que l’on n’aime plus. Est-ce pour autant la fin d’un amour ou simplement le modelage d’une nouvelle forme d’amour ?

Les gens vieillissent et nombreux ceux qui ont envie d’être à nouveau amoureux, qui  rêvent de retrouver des sensations oubliées, celles du premier baiser, de la première caresse.  Cette fracture va se jouer sur un fil. C’est l’ouverture des critiques, des crises , des mots trop violents. Il y a un mal-être, mais personne n’arrive à le formuler. Rien ne va plus. En général, les couples en souffrance vont trouver une excuse « bateau », c’est de la faute de l’autre ou simplement vont détruire la racine même de l’amour.

Comme je l’ai déjà expliqué, l’homme n’est pas fait pour n’avoir qu’une seule personne dans sa vie. C’est la religion qui a institutionnalisé la monogamie aussi bien masculine que féminine. L’envie d’aller brouter une nouvelle herbe, même si c’est inconscient, reste réel. Après tout, la vie ne sera-t-elle pas plus belle avec cet autre ?

J’ai tendance à penser, mais cela n’engage que moi, que chaque couple vit des moments où la coexistence est compliquée, parce que l’Homme oublie d’arroser la fleur la plus importante de sa relation, l’amour, prenant une relation qui vit sur la durée comme acquise. La plupart des couples ne font plus d’efforts, s’installent dans une routine même sexuelle, reproduisent en fait le schéma parental sécurisant.

Cela veut-il dire pour autant que l’amour est mort ?

L’amour est un sentiment tellement puissant qu’il ne peut mourir que si on l’enferme en cage. L’amour se nourrit de beauté, de positivisme. Et surtout l’amour se donne sans limite. Un amour même vivant ne protège donc pas contre un coup de coeur qui n’est pas plus synonyme de la mort d’un couple, juste une petite lumière d’alerte qui crie que l’on est toujours vivant !

Pas de commentaires à “ Quand l’amour est mort … ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|