( 24 août, 2018 )

Ces livres que l’on n’aime pas.

 

Certains romans sont plébiscités sur les réseaux sociaux à tel point que lorsque l’on désire donner notre avis, contraire à l’avis général, on déclenche un véritable tsunami.

«  Comment ? Tu n’as pas aimé ! », résultat on se sent presque honteux de ne pas aimer. Et pourtant, on ne peut aimer tout le monde, tout comme on ne peut pas toujours expliquer pourquoi. Ce phénomène est omniprésent dans le milieu de l’auto édition où se crée un réseau basé sur des pages de fans. On assiste alors à un pugilat lorsqu’une pauvre lectrice donne un avis négatif pourtant dénué de méchanceté. Sommes-nous dans un monde où ne pas être un mouton est condamnable ?

Je pense à un auteur en particulier, pire que Louis XIV, qui même s’il écrit fort bien, n’a pas mon aval. Je n’ai jamais pu finir un seul de ses livres. Notre plume est opposée. Lui, c’est sombre, noir, moi j’aime la lumière, la gaité même dans un meurtre bien glauque. Après, je ne m’autoriserai pas à poster un commentaire négatif, ne souhaitant pas que l’on me fasse la même chose. Un roman reste subjectif, porteur d’émotions, et si le style est bon, le juger serait un acte de malveillance.

En tous les cas, il y a des livres que l’on aime pas, et c’est important de ne pas oublier que même si un écrivain a 350 commentaires positifs, personne ne peut avoir un cent pour cent ! Ne jamais oublier que les autres, eux, ne se fatiguent tout simplement pas à poster.

 

FFB4FD57-F661-4A2F-8D18-FFC82357A8DF

Pas de commentaires à “ Ces livres que l’on n’aime pas. ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|