( 8 janvier, 2019 )

Illusion ou désillusion

L’illusion ou devrais-je dire la désillusion, si fréquente, ces fois où l’on s’est trompé, où l’on a voulu y croire, où l’on s’est peut-être noyé. Illusion d’aimer ou illusion de ne pas voir la réalité ?

Il semblerait, mais je pense une fois encore que c’est certainement purement sexiste, que la femme serait plus sujette à tomber dans cette marmite bouillonnante. Serait-ce parce que les hommes savent trop bien mentir ou jouer ? Ou bien simplement parce que nous ne parlons pas le même langage ?

Pourtant que de quiproquos, que de désillusions dans cette non-communication.

 

Comme vous le savez, ces relations illusoires servent souvent de trame à des romans, ce sont ces regards qui se cherchent, ces mains qui se frôlent, ces silences qui parlent … et vlan, la demoiselle va craquer pour son beau collègue, marié, son boss, ou sur son toubib favori qui n’est qu’un homme, rien qu’un homme. J’en entends certains dire que « les gonzesses se font du cinéma », seulement c’est un raccourci facile, car cette déformation de la réalité, quoiqu’en disent les mecs, les femmes ne l’inventent pas toutes seules. Ces messieurs ont la fâcheuse tendance d’user, voire d’abuser de leur pouvoir de séduction, parce qu’ils vieillissent ou simplement parce que cela les rassure, mais comment un coeur tendre peut-il ne pas se faire écraser ?

Et puis, il y a tous ces signes qui ne sont pas dit ou qui ne veulent pas être dits. J’ai lu dans une biographie récemment que Marylin Monroe avait adoré Arthur Miller, parce qu’il était le premier à ne pas lui avoir demandé de coucher avec elle tout de suite, alors que s’il n’avait rien tenté, c’était simplement parce qu’il avait une peur bleue de ne pas assurer au lit !

( et non parce qu’il ne pensait pas « à ça »)

 

Personnellement, je n’ai jamais été le genre à fantasmer sur un homme pour le simple plaisir de fantasmer ! Ce que j’aime, c’est vivre une histoire d’amour, à fond ! Pas en mode virtuel. C’est pour cela que j’ai bien du mal à comprendre ces hommes qui font tout pour être aimés et qui ensuite vont volte-face ! Je connais beaucoup de copines qui en ont souffert.

Je sais que des femmes agissent également à l’identique. Aimer un homme ou une femme sans s’autoriser à le toucher, ce n’est pas bon ni pour le corps ni pour l’esprit. C’est un peu fuir la réalité pour ne vivre qu’un rêve !

Une fois encore, je dirais juste que nous sommes au vingt-et-unièmes siècle, que la femme a le droit de désirer un homme ( ce n’est plus juste le privilège de ces messieurs), mais à l’inverse, ce n’est pas nécessairement un appel à coucher si elle passe du temps avec un homme qu’elle affectionne ( l’amitié, ce n’est pas pour les cochons !) et surtout, parfois des déclics se font et d’autres fois, cela ne se fait pas !

 

Le tout est de communiquer correctement, d’échanger, de savoir dire « non », d’entendre le « non », mais de ne pas rester dans le flou.

Après, existe-t-il un seul couple où il n’existe pas une zone d’ombre ? Parce qu’au fond, rien n’est plus compliqué que les sentiments et les attirances …

 

D8B020D0-B2FF-4A7D-8CA1-20D4EDEFDCE7

Pas de commentaires à “ Illusion ou désillusion ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|